Menu

Sport Publié

USA : L’huile d’argan, secret de beauté made in Maroc d’un basketteur de la NBA [insolite]

Lorsqu’un journaliste sportif demande d’interviewer un footballeur, basketteur ou tennisman, c’est surtout pour lui parler de ses performances, de ses défaites ou encore de ses victoires. Mais aux Etats-Unis, c’est autre chose. Un journaliste de l’Associated Press a rencontré un basketteur de la NBA. L’entretien vire très vite à un échange de conseils de beauté.

Temps de lecture: 2'
Martell Webster.

Il mesure presque deux mètres de haut, pèse 95 kilos et fait partie des meilleurs espoirs du basket américain. Il s’agit de Martell Webster. Agé de 27 ans, il joue actuellement pour l’équipe des Washington Wizards.

Lorsque le joueur de la NBA accepte une interview avec un journaliste de l’Associated Press, Martell Webster va avoir le droit à des questions bien insolites. Les interrogations du reporter ne vont pas concerner son jeu, ses performances, ni ses ambitions de carrière. Sa toute première question portera sur le petit bouc que porte depuis un certain temps le basketteur.

«Mon secret, c’est l’huile marocaine !»

«Je ne connais pas grand-chose sur l’entretien des poils. Que ce soit ceux qui poussent sur la tête ou ceux qui poussent dans le bas du visage. Par contre, Martell Webster possède un bouc bien luxuriant qu’il prend vraiment plaisir à entretenir», écrit le journaliste avec légèreté.

C’est ainsi qu’entre les deux hommes, commence une discussion de comptoir de café, comme s’ils se trouvaient dans un salon de coiffure, chez un barbier ou un salon de thé à manger des petits fours. Jouant le jeu jusqu’au bout, Martell Webster révèle le secret de l’entretien de son bouc. «Mon secret c’est l’huile marocaine !», lance le basketteur, voulant désigner certainement l’huile d’argan marocaine. «Ce que je fais quand je me réveille, c’est que je l’asperge d’huile, je le peigne. Je le cajole et le chouchoute. Le secret, c’est l’huile marocaine. Si j’en mets pas sur mon bouc, je vais passer une sale nuit. Mon secret, cest l’huile marocaine !», répète-t-il comme s'il tournait dans un spot publicitaire vantant les qualités de l'huile d'argan !

Une fois le secret de beauté de Martell Webster révélé, on s'attend à ce que le journaliste pose des questions "plus sportives". Et non ! Le journaliste lui demande s’il se déplace spécialement au Maroc pour s’en procurer. «Non, non, je l’importe !», lui répond le basketteur.

Dopé…à l’huile d’argan !

Cependant, Martell Webster n’est pas naïf. Il sent le coup venir. Il sait parfaitement que le journaliste n’a pas voulu le rencontrer pour savoir comment il entretenait son bouc. Il s'attend pertinemment à ce que le journaliste lui demande, s’il a déjà pris un produit dopant. Martell Webster devance donc le journaliste en le prenant à son propre jeu.

 «On m’a conseillé de ne pas utiliser du "deer antler" pour prendre soin de mon bouc», poursuit ironiquement le basketteur. Il fait référence au scandale qui vient de frapper le milieu du sport aux Etats-Unis autour de ce produit. D’après une revue américaine sportive, certaines équipes de football américain auraient utilisé du «Deer Antler» pour se sélectionner au Super Bowl. Le deer antler contient une hormone interdite permettant de se remettre rapidement d’une déchirure musculaire. Le produit est facile à utiliser : il suffit d’en vaporiser sur la langue.

«Utiliser du deer antler pourrait me déclarer positif, ce n’est pas ce que je veux. Je me contenterai de l’huile marocaine.», conclut-il.

:)
Auteur : cheikhManba
Date : le 06 février 2013 à 20h06
Mdr ! Ta raison mec y'a pas mieux que l'huile marocaine (huile d'argant) continue à en acheté et parle à tes amis qui s'achète aussi l'huile marocaine la meilleurs du monde !
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com