Menu

Breve

Maroc : Réintégration de 50 000 élèves en décrochage scolaire pour la rentrée 2024

(avec MAP)
Publié
©DR
Temps de lecture: 1'

Le ministre de l'Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, a annoncé lundi que les efforts concertés du ministère et des divers acteurs concernés ont permis à environ 50 000 élèves en décrochage scolaire de réintégrer les salles de classe au début de la rentrée. Répondant à une question orale à la Chambre des représentants sur la lutte contre le décrochage scolaire, Benmoussa a précisé que le nombre de sorties du système éducatif a diminué de 12%, passant de 334 000 élèves pour l'année scolaire 2021-2022 à 294 000 pour 2022-2023, dont près de la moitié (45,5%) provient d'un milieu rural.

Malgré cette baisse, le ministre considère que le chiffre reste encore trop élevé. Pour remédier à ce problème, le ministère a mis en place plusieurs mesures, parmi lesquelles la révision du cadre juridique afin d'instaurer un numéro d'identification unique pour chaque élève, la généralisation du préscolaire pour réduire les abandons scolaires, ainsi que l'accompagnement personnalisé des élèves en difficulté à travers le soutien scolaire et les écoles pionnières.

Le ministre a également souligné l'importance d'améliorer l'attractivité des établissements scolaires en développant des activités parallèles, en promouvant l'orientation scolaire et professionnelle, et en proposant des programmes de rattrapage grâce aux écoles de la deuxième chance. Le renforcement des prestations de soutien social, telles que les allocations familiales sous conditions, le transport scolaire et les internats, constitue également une priorité.

Il a ajouté que le phénomène du décrochage scolaire est complexe et multicausal, nécessitant une convergence des efforts de toutes les parties prenantes pour le combattre efficacement. 

Le coût mondial de la déscolarisation et des lacunes éducatives s'élève à 10 000 milliards de dollars par an, selon une récente étude réalisée par l'UNESCO. Pour le Maroc, la perte annuelle est estimée à 196 millions de dollars, avec une répartition de 99 millions pour les filles et 119 millions pour les garçons. 

HMIMID69
Date : le 11 juillet 2024 à 19h51
Bonne initiative il s'agit de l'avenir du Maroc qui est en jeu normalement il ne doit pas avoir des non scolarisés si on veut avancer comme les pays avancés
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com