Menu

Grand Angle

Maroc : Cinq aventures sportives palpitantes à essayer en été

En passant l’été au Maroc, une variété d’activités sportives s’offre aux touristes. Entre sandboard dans le Sahara, montgolfière à Marrakech, parapente au-dessus du désert d’Agafay, parachutisme à Beni Mellal ou encore plongée sous-marine, les estivants auront des journées bien remplies.

Publié
Ph. Ciel d'Afrique
Temps de lecture: 5'

Rien de tel qu’une journée à la plage, une découverte d’un marché local, une promenade dans une ancienne médina ou une visite d’un musée, durant les vacances au Maroc. Pourquoi pas également des activités qui combinent divertissement et sport pour avoir un shot d'adrénaline ?

Yabiladi a listé cinq des meilleures activités pour celles et ceux qui souhaitent se divertir en bougeant, que ce soit en visite dans les montagnes, une journée à la plage ou une excursion dans le Sahara.

Le sandboard, une séance de surf sur les dunes dorées

Le Maroc est réputé pour ses spots de surf et de sports nautiques. Mais peu de touristes savent qu’il est également possible de surfer sur le sable doré. Le sandboard est une activité à sensations fortes, qui consiste en effet à glisser sur des dunes en planches spécialement conçues, tel une version saharienne du snowboard. Beaucoup recommandent Merzouga, à environ 50 km de la frontière algérienne. La ville de l'est marocain est connue comme la porte d’entrée de l’Erg Chebbi, une mer de dunes de sable.

Les amateurs de sandboard «peuvent dévaler les dunes imposantes sur des planches spécialement conçues, le sable fin et doré permettant une glissade fluide et rapide», relate Visit Morocco. Les touristes peuvent soit louer du matériel eux-même et profiter en solo de la glisse sur les dunes courbées par le vent, ou bien opter pour des visites guidées. En effet, ces sorties incluent généralement «tout l’équipement et les instructions nécessaires pour les débutants et les riders expérimentés», explique l’Office national marocain du tourisme (ONMT) sur son site Internet.

Ph. Sahara Desert TravelPh. Sahara Desert Travel

Mais attention au soleil brûlant du Sahara. En réservant une séance de sandboard, le mieux et de la programmer tôt le matin ou en fin d’après-midi. C’est aussi une excellente occasion d’observer le lever et le coucher du soleil.

D’autres amateurs de sandboard ont un autre Erg sur leur liste, l’Erg Chigaga ou Edaya el-Hamra. Situé dans la région de Drâa-Tafilalet, ce dernier est considéré comme l’une des plus grandes mers de dunes du Maroc. Il se situe à près de 45 km à l’ouest de la petite zone oasienne rurale de M’Hamid El Ghizlane, elle-même se trouvant à environ 98 km au sud de Zagora.

Si vous n’êtes pas fan du climat aride du Sahara, vous pourrez toujours pratiquer le sandboard à la plage, non loin d’Agadir. A une heure de route au nord d’Agadir, il est possible de prévoir une séance de sandboard d’une demi-journée. Le circuit comprend une heure au bord de l’océan Atlantique, avec des escales dans les villages de surfeurs comme Taghazout et Tamri.

Le surf sur sable se pratique à Taboga Beach, un bout de désert à proximité de la plage. Il se trouve à 45 km de Taghazout et offre tout autant de hauteur et de pente pour une bonne session de surf. Le site est «situé dans une zone protégée de 900 hectares dans la région de Souss-Massa, déclaré Site d’intérêt biologique et écologique (SIBE) de Tamri», explique Blondie in Morocco. La séance est à partir de 600 dirhams par personne.

Une virée en montgolfière à Marrakech

Alors cantonnée dans les cours royales, cette activité à faire tôt le matin se pratique désormais partout dans le monde. Le premier vol en montgolfière de l’histoire a eu lieu en 1783, sous les yeux du roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette, au Palais de Versailles. A Marrakech, les estivants peuvent réserver un vol avec les compagnies qui proposent cette virée dans les airs depuis 30 ans au Maroc. La cité ocre est devenue le chef-lieu de ces sorties en hauteur, notamment dans la Palmeraie.

Il est important de noter que c’est une activité pour les lève-tôt. Pour une sortie en montgolfière, il faut prévoir en effet de se réveiller dès 4 heures du matin, quand il fait encore nuit en ville, pour se rendre à l’endroit où sont préparées les vols. Toutes les compagnies proposent des montées entre 4 et 5 heures du matin l’été et entre 5 et 6 heures du matin l’hiver. Les passagers peuvent assister à la préparation des montgolfières au sol, explique l’une des compagnies.

Ph. Get Your GuidePh. Get Your Guide

Une fois en vol, vous atteindrez une «altitude jusqu'à environ 1 000 mètres pour assister au lever du soleil, avec une vue à couper le souffle sur la palmeraie et les villages amazighs», ajoute-t-on. Le vol dure une heure, puis un petit-déjeuner est offert à l’atterrissage avec un retour en ville. Les prix de cette évasion dans les airs peuvent varier entre 1 500 dirhams et 2 000 dirhams par personne.

Parapente avec vue imprenable

Pour les amateurs de sports aériens, le Maroc a ce qu’il faut : une séance de parapente avec vue plongeante sur le désert. C’est à Agafay, une zone désertique située à une trentaine de kilomètres au sud de la cité ocre, sur les premières hauteurs du massif du Haut Atlas.

Le voyage démarre de Marrakech pour une excursion d’une demi-journée, comme le proposent plusieurs agences touristiques spécialisées. Tout d’abord, on est accueilli par le guide parapente et briefé avant de sauter de la falaise pour survoler le ciel. L’instructeur contrôlera le parapente, pour que les voyageurs se détendent en profitant de la vue : les montagnes de l’Atlas, le Toubkal, le désert d’Agafay et le lac Lalla Takerkoust.

Les sorties en parapente à Agafay peuvent également être appréciées au coucher du soleil. La plupart des agences proposent des sorties en parapente et promettent de documenter l’expérience. Le prix d’une séance est à partir de 1 000 DH jusqu’à environ 1 500 DH par personne.

Parachutisme à Beni MellalParachutisme à Beni Mellal

Pour ceux qui ont un goût un peu plus prononcé pour l’aventure, le parachutisme est une expérience qui vaut le coup. Alors que le parapente se lance à pied, avec des planeurs utilisant une grande aile gonflable en la contrôlant activement pour se diriger et gagner de l’altitude avec les courants d’air, le parachutisme est plus audacieux.

Le saut en tandem peut être pratiqué à Beni Mellal, dans le centre-nord du Maroc. L’aventure commence ainsi : à l’arrivée à la zone de saut de l’aéroport de la ville, une séance d’entraînement de 20 minutes est obligatoire avant le saut. Des instructeurs font un briefing complet, vous équipent d’un harnais et fournissent des lunettes de protection.

Ph. Atlas ParapentePh. Atlas Parapente

Ensuite, on s’installe à bord de l’avion aux côtés de l’instructeur. C’est aussi l’occasion de profiter de la montée panoramique au-dessus des nuages, avant d’être solidement attaché au harnais, prêt à vivre une expérience exaltante.

Le club qui propose le saut promet le frisson de sortir de l’avion et de plonger vers la terre à une vitesse grisante de 200 km/h. La chute libre devrait durer environ 60 secondes pendant que l’instructeur déploie habilement le parachute. Un vidéaste capture toute l’expérience, de la sortie au déploiement du parachute. Au total, la descente en parachute devrait durer 5 à 10 minutes avant l’atterrissage. Les prix commencent à partir de 2 500 dirhams.

Une plongée dans l’aventure

En plus du parachutisme, il est possible d’essayer la plongée sous-marine avec un équipement respiratoire. Grâce à la vie marine diversifiée dont ses côtes regorgent, le Maroc offre une variété d’expériences. Les meilleurs sites de plongée se situent autour d’Agadir, Dakhla, Essaouira et Casablanca, selon Surface Interval. Belyounech (près de Tétouan) et Al Hoceïma, avec sa mer Méditerranée, offre également la possibilité d’une plongée riche en découvertes.

Sur les côtes d'Al Hoceima, les plongeurs expérimentés pourront explorer la passionnante grotte d’Hercule ou naviguer sur le terrain rocheux de La Cathédrale, à la rencontre de poulpes, de murènes et de barracudas. Les débutants pourront se détendre au Rocher, un site de plongée peu profond riche de sa vie marine, ou explorer le monde sous-marin du Tombant à une profondeur maximale de 20 mètres. Avec des eaux claires et des températures agréables, Al Hoceïma s’adresse aux plongeurs de tous niveaux.

Comptez entre 500 et 1 000 dirhams par plongée, selon le lieu et le forfait choisi. En été, l’eau est plus chaude avec une meilleure visibilité pour la plongée sous-marine au Maroc, mais celle-ci reste possible toute l’année.

Que vous préfériez le frisson du sandboard, la sérénité de la montgolfière ou l’aventure de la plongée sous-marine, vos vacances au Maroc prendront une dimension memorable.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com