Menu

Breve

Royaume-Uni : Record de 25 musulmans élus à la Chambre des communes malgré l'islamophobie

(avec ANADOLU)
Publié
©DR
Temps de lecture: 1'

Lors des récentes élections parlementaires au Royaume-Uni, un nombre record de musulmans a été élu à la Chambre des communes, malgré le contexte politique délétère accompagné d'une montée des violences à caractère raciste et islamophobe. D'après Muslim Network TV, cité par Anadolu, 25 candidats musulmans ont obtenu des sièges, contre 19 lors des élections de 2019.

Parmi ces élus, 18 sont affiliés au Parti travailliste, quatre se présentent en tant qu'indépendants, deux sont issus du Parti conservateur et un est membre des libéraux-démocrates. Le soutien des électeurs musulmans à Gaza a fortement impacté ces élections, permettant à cinq candidats indépendants, dont quatre musulmans, de remporter des sièges.

Avec 3,4 millions de musulmans vivant au Royaume-Uni, cette élection marque une étape significative dans le paysage politique du pays, reflétant sa diversité grandissante.

Magneto*
Date : le 10 juillet 2024 à 21h57
Très bien résumé 👍🏻 On se demande pourquoi la France n’est pas la Grande Bretagne… parce que la France est égalitaire, tandis que la GB est communautaire. Ça change tout. Et il faut l’intégrer pour s’organiser en France sans se dénaturer. Forcément, c’est ardu…
Citation
Ahwal_ à écrit:
La France a une configuration sociétale, une tradition institutionnelle et une manière d'aborder les communautés d'une manière très différente de celle du Royaume-Uni. Dans ce dernier, la plupart des musulmans sont originaires d'Asie du Sud. Je pense que parfois l'éloignement géographique peut donner plus de facilités aux populations qui en sont originaires. De plus, étant Asiatiques, ils ne s'affilient donc pas aux Arabes, ni au monde arabe ce qui leur confère déjà plus d'aisance et moins de suspicions, et donc plus de facilités psychologiques pour aborder la vie communautaire de manière plus tranquille. Il y a aussi des ingérences en Grande Bretagne mais il s'agit surtout de celle de l'Arabie Saoudite, pays, on peut le dire, autrement plus aisé que les pays du Maghreb. En France, on a souvent reproché à la communauté musulmane de ne rien dire ou de ne pas avoir été assez présente suite aux attentats qu'il y a malheureusement eu, mais en même temps elle ne peut pas le faire puisqu'on y surveille dans ce pays la moindre tentative d'organisation communautaire... Par exemple en GB, Tony Blair n'a jamais eu aucun scrupule à faire venir des hommes barbus et des qamis pour discuter de la vie politique anglaise et organiser des réunions pour parler de la communauté musulmane. En France ce tableau ne peut pas se dessiner à cause de la laïcité à la française qui empêche toute démonstration de force communautaire. Or cette configuration au Royaume-Uni a été d'une façon ou d'une autre, une manière de produire un tremplin pour tous les individus de la communauté musulmane, quelles que soient leurs différences. En France les différences entre différents groupes de la communauté musulmane ont fait les affaires d'un État traditionnellement jacobin et centraliste. Sans parler bien-sûr (mais c'est loin d'être la seule constante) de l'historique coloniale entre la France et l'Algérie dont est issu une partie de la communauté musulmane en France, et qui a envenimé pas mal de choses.
Ahwal_
Date : le 10 juillet 2024 à 19h19
La France a une configuration sociétale, une tradition institutionnelle et une manière d'aborder les communautés d'une manière très différente de celle du Royaume-Uni. Dans ce dernier, la plupart des musulmans sont originaires d'Asie du Sud. Je pense que parfois l'éloignement géographique peut donner plus de facilités aux populations qui en sont originaires. De plus, étant Asiatiques, ils ne s'affilient donc pas aux Arabes, ni au monde arabe ce qui leur confère déjà plus d'aisance et moins de suspicions, et donc plus de facilités psychologiques pour aborder la vie communautaire de manière plus tranquille. Il y a aussi des ingérences en Grande Bretagne mais il s'agit surtout de celle de l'Arabie Saoudite, pays, on peut le dire, autrement plus aisé que les pays du Maghreb. En France, on a souvent reproché à la communauté musulmane de ne rien dire ou de ne pas avoir été assez présente suite aux attentats qu'il y a malheureusement eu, mais en même temps elle ne peut pas le faire puisqu'on y surveille dans ce pays la moindre tentative d'organisation communautaire... Par exemple en GB, Tony Blair n'a jamais eu aucun scrupule à faire venir des hommes barbus et des qamis pour discuter de la vie politique anglaise et organiser des réunions pour parler de la communauté musulmane. En France ce tableau ne peut pas se dessiner à cause de la laïcité à la française qui empêche toute démonstration de force communautaire. Or cette configuration au Royaume-Uni a été d'une façon ou d'une autre, une manière de produire un tremplin pour tous les individus de la communauté musulmane, quelles que soient leurs différences. En France les différences entre différents groupes de la communauté musulmane ont fait les affaires d'un État traditionnellement jacobin et centraliste. Sans parler bien-sûr (mais c'est loin d'être la seule constante) de l'historique coloniale entre la France et l'Algérie dont est issu une partie de la communauté musulmane en France, et qui a envenimé pas mal de choses.
Maroc59000
Date : le 10 juillet 2024 à 18h32
La communauté musulmane en France est certes très nombreuse. Mais la quantité ne fait pas la qualité. Allez voir en Belgique, ils sont nombreux et actifs … je pense encore plus qu’au Royaume-Uni. Et pourtant ils sont majoritairement d’origine rifaine, a l’origine moins instruits que l’immigration du reste du Maroc.
FaireDodo
Date : le 10 juillet 2024 à 18h21
Il y a de l'islamophobie en Angleterre ?
Berkshire
Date : le 10 juillet 2024 à 15h25
Résultat de la campagne « muslim vote »: https://www.yabiladi.com/forum/vote-musulman-2-12148641.html En France c’est la communauté musulmane qu’il faut blâmer …. Elle est responsable de sa sotuation. Manque d’organisation, manque d’intérêt pour la vie politique et démocratique, ingérences des pays tierces (Maroc, Algérie en tête), inconscience de son impact positif ET négatif dans la société, déni des erreurs de ses membres et victimisation exagérée. Je me relis et me rends compte que je répète des reproches que j’avais déjà faits il y a exactement 35 ans quand j’avais débarqué en France pour quelques années d’étude depuis le RU justement, où j'avais pu constater (et vivre) le haut niveau de conscience et d'organisation de la communauté musulmane et arabe !!!
Sakina2020
Date : le 10 juillet 2024 à 14h26
Ça devra gêner la france oû se trouve la plus grande communauté
Dernière modification le 10/07/2024 21:57
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com