Menu

Grand Angle

Les réformes migratoires du Nouveau Front Populaire (NFP) pour «garantir un accueil digne» des migrants

Dans un contexte politique où l’immigration est souvent abordée sous un angle sécuritaire et restrictif, le Nouveau Front Populaire (NFP) se positionne en faveur d’une approche plus humaniste et réformiste. À travers un ensemble de mesures ambitieuses, ce mouvement politique propose une refonte en profondeur de la politique migratoire française et européenne, visant à «garantir un accueil digne» et à promouvoir des solutions durables aux défis migratoires. 

Publié
©Yabiladi / Gwendydd Vaillié / DR
Temps de lecture: 4'

«Le Nouveau Front populaire (NFP) appliquera son programme. Rien que son programme, mais tout son programme.» Telle est la promesse que Jean-Luc Mélenchon a réitérée ce dimanche 7 juillet devant une foule de militants Insoumis en joie face aux résultats des législatives anticipées. Avec ce succès inattendu qui a placé l’union des gauches en tête à l’Assemblée nationale, le leader des Insoumis a insisté sur son objectif de mettre en œuvre chaque aspect du programme du NFP, dont les mesures en faveur de la politique migratoire.

Faciliter l’intégration sociale des migrants

Le programme du NFP commence par une critique acerbe des lois sur l’asile et l’immigration mises en place sous l’administration d’Emmanuel Macron. Ces législations, jugées trop strictes et déshumanisantes, sont au cœur des réformes proposées par le NFP. Le mouvement plaide ainsi pour l’abrogation de ces lois afin de simplifier le système migratoire et le rendre plus accessible et équitable. Parmi les mesures phares de ce volet, le NFP souhaite notamment faciliter l’accès aux visas, en simplifiant les démarches pour les travailleurs, les étudiants et les parents d’enfants scolarisés. Celle-ci vise à offrir des opportunités légales d’entrée en France, en allégeant les procédures administratives souvent perçues comme des obstacles insurmontables pour ces catégories de migrants.

En outre, le NFP propose de régulariser les travailleurs, étudiants et parents d’enfants scolarisés qui se trouvent déjà en France dans une situation de précarité. Le mouvement estime qu’en offrant une régularisation à ces individus, il est possible de reconnaître leur contribution à la société et de leur fournir une sécurité juridique et sociale indispensable. Parallèlement, le NFP envisage l'institution de la carte de séjour de dix ans comme titre de séjour de référence. 

Il propose également des mesures concrètes pour améliorer l’accompagnement des demandeurs d’asile en France. Actuellement, les demandeurs d’asile peuvent travailler seulement après six mois de résidence en France, et ce processus est souvent rendu difficile par la complexité des démarches administratives. C’est pourquoi, la coalition de la gauche souhaite ouvrir l’accès au marché du travail aux demandeurs d’asile dès leur arrivée, afin de leur permettre de s’intégrer plus rapidement dans la société française.

©Yabiladi / Gwendydd Vaillié / DR©Yabiladi / Gwendydd Vaillié / DR

«Garantir un accueil digne» des migrants

Le NFP ne se limite pas à ces réformes structurelles. Le NFP souhaite lancer une agence nationale de sauvetage en mer et sur terre. Actuellement, l’absence d’une structure officielle dédiée au sauvetage des migrants en détresse en France et en Europe est comblée par les actions des ONG, telles que SOS Méditerranée et son navire Ocean Viking, ainsi que par d’autres organisations similaires à l’échelle européenne, comme le précise Info Migrants. L'alliance de la gauche propose ainsi de mettre en place une agence nationale qui, en attendant la création d’une agence européenne pour l’asile, pourrait coordonner les efforts de sauvetage en mer et sur terre.

Une autre proposition majeure est la création d’un statut de déplacé climatique. Face à une crise climatique qui engendre des catastrophes naturelles croissantes comme les vagues de chaleur, les sécheresses et les inondations, le NFP reconnaît l’urgence de développer une réponse internationale adaptée. Un statut adapté offrirait une réponse concrète aux défis posés par les déplacements forcés dus aux changements climatiques en instaurant un protectionnisme écologique et social aux frontières de l’Europe.

En parallèle, leur programme inclut une révision du pacte asile-immigration européen afin de «garantir un accueil digne» des migrants, comprenant notamment la création de voies légales et sécurisées d’immigration, la fin des mesures dérogatoires en matière d’asile, ainsi qu’un renforcement des politiques de co-développement pour soutenir les populations des pays d'origine des migrants. Le mouvement s’engage également à assurer l’accès à l’aide médicale d’État (AME), en s’assurant que les migrants bénéficient des soins nécessaires. Enfin, le NFP souhaite garantir le droit du sol intégral pour les enfants nés en France et faciliter l’obtention de la nationalité française.

©Martin Colombet / Libération / DR©Martin Colombet / Libération / DR

Lutte contre la xénophobie

Alors que l'extrême droite intensifie ses attaques et que la société fait face à une explosion inquiétante des formes de racisme, d'antisémitisme et d'islamophobie, le NFP réaffirme son engagement envers les valeurs républicaines, de dignité et de justice. «S’attaquer à nos compatriotes pour leur couleur de peau ou leur religion supposée ou réelle, c’est s’attaquer à la République. En voir certains quitter ou vouloir quitter notre pays est un échec collectif», affirment-t-ils dans leur programme.

Le NFP prévoit de donner à la justice les moyens nécessaires pour poursuivre et sanctionner les propos et actes de haine, en instituant un Commissariat à l'égalité doté d'un Observatoire des discriminations et de pôles spécialisés dans les services publics et les cours d'appel. Par ailleurs, un plan de lutte contre les discriminations sera potentiellement mis en œuvre, touchant les domaines de l'embauche, de la santé et du logement, avec un renforcement des sanctions contre ces injustices.

Concernant spécifiquement l'antisémitisme, le NFP propose un plan interministériel visant à analyser, prévenir et combattre cette forme de haine, en mettant l'accent sur l'éducation, notamment à l'école, et sur la protection des communautés juives. Similairement, le programme inclut un plan interministériel contre l'islamophobie, destiné à analyser et contrer les discours et pratiques islamophobes, en s'attaquant directement à certains médias français qui alimentent leur propagation.

Par ailleurs, le NFP s'engage à assurer la sécurité des lieux cultuels et culturels pour toutes les confessions en France, en renforçant les mesures de protection policières nécessaires.

Blagueur*
Date : le 10 juillet 2024 à 13h32
Salut, Ce programme peut-être considéré comme une variante s'inscrivant dans la ligne politique de fond initiée par De Gaulle sous un certain angle. La loi des grands nombre joue en faveur des grands pays fortement peuplés (USA, CHINE, INDE, etc ...) L'objectif démographique à l'époque était une France peuplée d'au moins 60 millions d'habitants pour faire face au défi de la concurrence. Depuis, il y a eu une stagnation voire une régression du taux de natalité. La solution transitoire pour faire face au défi mondial a été de promouvoir l'union européenne, en bouclier économique, pour maintenir les niveaux de vie. Avec le Brexit les espoirs en une U.E forte ont fondu. La solution qui s'impose désormais passe par le recours à une immigration de "qualité" susceptible d'apporter de nouvelles forces vives de divers horizons pour suppléer à la carence démographique (à l'image du peuplement des USA). Pour faire face au défi mondial la France doit développer sa population active quantitativement comme qualitativement et veiller au maintien de ses intérêts dans le monde. Les pressions sur les seuls gouvernants en Afrique ne suffisent plus, elles doivent s'accompagner de mesures destinées à satisfaire les peuples (échange égal, soutien financier, reconnaissance des souverainetés (Mali, etc...), immigration, visas, etc ...). Pour conclure gauche "libérale" ou droite "xénophobe" l'enjeu de la survie de la France s'imposera avec comme clés de voûte l’excellence et le nombre. Français de souche ? L'Histoire vide ce concept de tout contenu avec le métissage, les guerres, le déferlement de troupes, les immigrations italiennes, portugaises, espagnoles mêlant celtes, saxons et autres populations venues tant du Nord que du Sud. Le R.N surfe sur une "haine" déraisonnable au détriment d'une réalité incontournable.
re.Vooriden
Date : le 10 juillet 2024 à 12h51
Bon courage pour faire passer des textes dont les français sont contre
histoire.18
Date : le 10 juillet 2024 à 10h17
Ces des lois qui ne passeront jamais qui ne verront jamais le jour avec 180 siège du Front National au siège il faut pas rever
Dernière modification le 10/07/2024 13:32
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com