Menu

Politique Publié

Mali : Les rafales français contournent l’Algérie par le Maroc, le royaume récompensé

Le week end du 12 et 13 janvier, les premiers rafales à arriver au Mali ont traversé l'espace aérien marocain plutôt qu'algérien, alors que les deux pays avaient donné leur accord à la France pour cette traversée. L'appui renouvelé, hier, de la France au plan d'autonomie marocain, par la voix de Pouria Amirshahi, député de la 9e circonscription des Français de l'étranger, sonne comme un remerciement au soutien du Maroc.

Temps de lecture: 3'
Le plan de vol des avions rafales français à destination de Gao, au Mali, via le Maroc. /DR Jeune Afrique

Pouria Amirshahi, le député de la 9e circonscription des Français établis à l'étranger et secrétaire de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale française, affirme dans une interview à la très officielle agence de presse marocaine MAP, hier, lundi 21 janvier, en marge de sa visite de travail au Royaume les 19 et 20 janvier : «Le plan marocain d'autonomie dans les provinces du sud est sérieux et permet de dépasser les blocages.» Il représente une «voie acceptée par tout le monde», a ajouté M. Amirshahi.

Un prêté pour un rendu. Hier, au même moment, Jeune Afrique révélait que les rafales français avaient survolé le Maroc plutôt que l’Algérie pour se rendre au Mali. «C’est une aubaine pour le Maroc sur le plan diplomatique. Il apparait encore une fois encore comme un allié fiable, un pays avec une véritable garantie de stabilité institutionnelle», analyse Abderrahim Kader, chercheur associé à l’Institut français de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS).

Marchandage diplomatique

Pour la France, le soutien actif du Maroc à la guerre qu’elle mène au Mali contre les jihadistes, se paie par un soutien toujours plus fort et répété à la marocanité du Sahara. Qui sait si un nouvel accord de pêche, plus avantageux pour le Maroc que le premier, ne sera pas bientôt signé entre l’Union européenne et le Maroc, signe de la reconnaissance implicite de la marocanité du Sahara par l’UE, en remerciement des bons offices marocains dans la guerre au Mali ?

Le marchandage diplomatique avec le Maroc, vaut également pour l’Algérie. Selon Abderrahim Kader, «il y a fort à parier que l’Algérie n’aurait pas accepté de céder à propos son espace aérien si François Hollande n’était pas venu en priorité en Algérie, en visite officielle, le 18 décembre dernier», souligne Abderrahim Kader, car depuis le départ l’Algérie ne veut absolument pas de cette guerre au Mali. Le chercheur va plus loin : «M. Bouteflika ne fait plus mystère de son intention de se représenter pour un quatrième mandat. Le silence complaisant, sinon le soutien de François Hollande, est probablement le prix demandé par l’Algérie pour accorder le droit aux avions français de traverser l’espace aérien algérien.»

Escales près de Laâyoune

Malgré cet accord, coûteux diplomatiquement, arraché par la France à l’Algérie, la voie empruntée finalement par les avions passe par le Maroc. Le 15 janvier, à Paris, au siège du Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, se fait présenter devant quelques journalistes les détails opérationnels du raid que quatre avions Rafale ont effectué, deux jours auparavant, sur les sites jihadistes de la région de Gao, dans le Nord-Mali, raconte Jeune Afrique. A l’écran (voir photo), le plan de vol que les chasseurs-bombardiers français ont suivi entre Saint-Dizier (France) et N’Djamena (Tchad) : la ligne évite l’Algérie pour passer par le Maroc où un arrêt ravitaillement est prévu au sud, aux environs de Laâyoune, visiblement.

La ligne aérienne ainsi dessinée sur la carte rallonge nettement le vol des avions français. Aucune explication tactique n’a été donnée officiellement, mais il est possible que l’armée française n’ait pas voulu survoler, avant les bombardements, les villes tenues par les jihadistes. Une explication plus politique est également envisageable. «La maladresse de Laurent Fabius annonçant l’accord de l’Algérie pour la traverser de son espace aérien a été totale. Il est possible que François Hollande n’ait pas voulu que les tensions dans l’opinion publique engendré par ce survol ne se retourne contre son nouvel allié Abdelaziz Bouteflika», suggère Abderrahim Kader.

algerie grand enemi de maroc
Auteur : cinema212
Date : le 06 mars 2013 à 20h20
les generaux qui gouvernent alger doivent creer etat sahraoui dans leur territoire immense plus de 3milion de km2 et doivent quitter l,univers de l,etat mrocain , le territoire de alger et de 8fois celui de maroc ///lalgerie possede des giement de petrole expoite principalemnt pour nourrir les bandes terroriste et laisser a l,ecart toute le peuple algerien stop et faire le mal au autre......
survol
Auteur : othmans
Date : le 05 mars 2013 à 20h29
Bonjour, il est tres possible que il y ait un grand probleme non revele en Algerie. Ce doit etre pour cette raison que la France a choisi de passer par le Maroc au lieu de l Algerie, ce devait etre non un choix mais une contrainte. L histoire nous racontera pourquoi. Il est de plus en plus clair que le Maroc est un sens du respect de ses engagements demontre par ses actes depuis l independance, on ne peut pas dire la meme chose de l Algerie. En matiere de securite et de diplomatie, la fiabilite est une chose qui ne peut souffrir aucun coup de canife. L attitude de l Algerie vis a vis du Maroc et de ses autres voisins demontre bien que on ne peut compter sur elle.
Mr al.t air la science
Auteur : lotfizakaria
Date : le 28 janvier 2013 à 22h12
Tu dis la même chose que moi, mais tu sais pas rester poli ...
--
Auteur : Al-tair
Date : le 28 janvier 2013 à 21h57
Ne te fait pas le substitut du peuple algérien en disant on on.

Kadhafi valait mieux que l'OTAN ou ces rats terroristes armés par l'occident et commettant les pires barbaries qui se passent de tout cemmentaires. Quelle est la situation de la lbyie actuelle ? Ddes noirs dans des parcs zoologiques ??? Des tribus de misratas qui massacres celles de zintan ?????

Pour la syrie c'est lae même complot qui y s'est tramé.
Zaki777
Auteur : lotfizakaria
Date : le 28 janvier 2013 à 21h42
On aime pas assad...on aimes les syriens. ...Le peuple qui souffre et va souffrire ....cîest plus complique que ce qu'on nous raconte ...il ya les alaouites, les sunniste, les kursdes les cheretiens etc...il est soutenu par les russes , les iraniens, le hizbollah...on a envoyé ni armés, ni troupes....et on a jamais aimé kadaffi ...c'etait un malade mental ...on aime pas le chaos cher voisin...la Tunisie ...c 'était une révolution populaire , spontanée , elle a même surpris les français ....l'Égypte aussi.....ce n'est pas le cas de la Libye qui est maintenant livrée aux. Tribus ...les zen t'en...les Benghazi...les je ne sais pas qui ...ils vendent les armes de guerre contre des écrans plats ..de la folie ...l'Algérie a toujours soutenu les touaregues et réunis le gouvernement maliens a Alger ...mais jamais les accord n'ont été respectés et le pouvoir malien à toujours discriminé les habitant du nord touaregues et arabes ....l'armée malienne est la plus corrompu de la région ...elle a laissé faire tout les trafics ..la drogues, les armes etc..laissées faire les islamistes depuis une dizaine d'année ....et ils ont même abandonnés leurs armements aux islamistes et ce sont enfuit sans combattre ...i
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate