Menu

Sport   Publié

CAN : Le Maroc devrait s’estimer heureux du nul face à l’Angola

Le Maroc a raté son entrée dans la CAN 2013. L’Angola a acculé le onze national au partage des points et n’aurait pas démérité s’il avait remporté le match. Les Lions de l'Atlas avaient pourtant bien entamé le match lors des 25 premières minutes mais les batteries les ont lâchés ensuite.

Temps de lecture: 2'
Photo AFP

On espérait mieux qu’un match nul face aux Palancas Negras et c’est une petite déception pour les fans des Lions de l’Atlas. Mais à la fin de la rencontre, il s’est avéré que la sélection marocaine a eu de la chance en concédant le nul. Encore une fois, la fraicheur physique a fait grand défaut aux protégés de Rachid Taoussi. Durant la seconde mi-temps, les joueurs ont perdu de leurs vivacités, multipliant les erreurs et les pertes de ballon. L’adversaire du soir a même failli nous surprendre à plusieurs reprises, notamment sur deux occasions très franches d’ouvrir le score pour le capitaine Manucho, sociétaire du club espagnol de Valladolid. Mais sur le coup le portier marocain, Nadir Lamyaghri, s’en est plutôt bien sorti.

Devant les buts, c’est chacun pour soi

Sentant que le match était en train de tourner en faveur des Angolais, Rachid Taoussi a opéré des changements dans son dispositif. A la 60ième minute, Aziz Barrada (Getafe - Espagne) a cédé sa place de meneur de jeu à Younes Belhanda. Mais cette entrée n’a pas vraiment apporté grand chose à l’équipe nationale. Le joueur de Montpellier a même commis plusieurs erreurs. Son individualisme a fait rater aux Lions de l’Atlas une grosse occasion de but à la 68ième minute. Dans la surface de réparation angolaise, celui-ci a préféré dribler deux défenseurs et tirer à côté des buts au lieu de faire une passe à Al Hamdaoui, qui semblait mieux placé que lui.

Belhanda n’est malheureusement pas le seul joueur à être tombé dans cet excès d’individualisme. En première mi-temps, Al Hamdaoui, joueur de la Fiorentina en Italie, a refusé de servir Amrabet dans une position idéale pour marquer, préférant une lourde frappe en dehors de la surface détournée en corner par le gardien angolais. Quelques minutes plus tard, Assaïdi réussissait à dribler deux défenseurs pour finir son action par un tir non cadré en oubliant Al Hamdaoui qui était libre.

Le jeu collectif n’est clairement pas le point fort des Marocains. Taoussi a du pain sur la planche à ce niveau là. Mais ce match aura au moins permis de révéler au public marocain les talents défensifs du joueur des FAR, Achchakir. Sa petite taille ne l’a pas empêché de se mesurer au solide Manucho.

Le 23 janvier, les Lions de l’Atlas affronteront le Cap Vert pour leur second match de la CAN 2013. L’équipe se doit de gagner contre une équipe qui a démenti tous les pronostics, contraignant l’Afrique du Sud, pays organisateur, au partage des points. Autant dire que la tâche ne sera pas facile.

Résumé du match


Please reagissez
Auteur : simaradona
Date : le 21 janvier 2013 à 22h58
Pas de mvnt d ensemble
Ecrasé par l enjeu...Taoussi reagit!!!!
C des gosse sans grande experience et pas mauvais individuellement!
Il faut les motiver, proner la simplicité et le mouvement...il y a vraiment du potentiel ... Mais il faut qu'il soit conscient que le foot peu se jouer qu avec des passes et du mouvement sans grigri...laisser les grigri au vrai joueur de talent efficace...
Aller lmaghrib
taoussi gagne trop....
Auteur : baker67
Date : le 21 janvier 2013 à 22h47
je comprends pas cet appetit feroce qu il a pour l argent? il va le suivre cet argent dans sa tombe? un pdg d un ouvrier marocain qui se leve tot le matin ne merite t il pas plus de reconnaissance?il devrait partager ....
Nos 11
Auteur : berhoc
Date : le 21 janvier 2013 à 13h20
Tirons une leçon déjà de ce 1er match et je suis d'accord avec ceux qui parlent de trop d'individualisme et c'est ce qui nous a coûté les 2 points ! Je parle entre autre de l'action de Belhanda qui a réussi à décrocher 2 joueurs et il fallait juste faire une passe simple à son coéquipier au lieu d'avoir essayer de croiser le tir au 1er poteau.....

Maintenant, quelle serait la réaction (personnalité surtout) de notre coach pour imposer un esprit d'équipe au sein de notre effectif ?

Moi aussi je m'estime heureux :) car au moins je ne regrette pas le bon thé à la menthe et l'ambiance familiale et amicale lors du match...histoire de relativiser....


Dernière modification le 21/01/2013 13:27
Gerets Bis
Auteur : paris2000
Date : le 21 janvier 2013 à 13h00
Taoussi en bon communicateur !
Aucune tactique !

tros d individualisme devant le but !!?

ou es l autorité de Mr taoussi !!?

heureusement que le MAROC EST tombé dans le groupe le plus faible ...

Mr taoussi etait-t-il un bon antrainneur mais pas un sélectionneur ? comme Gerets !!?
blabla
Auteur : unerosedesvents
Date : le 21 janvier 2013 à 12h47
Savaient que critiquer, moi j'ai assisté à un beau match, des occasions de but effectivement ratées, mais yavait du jeu, ils ont joués chaque ballon. C est dommage que devant les buts, ils concretisent pas

Je trouve qu ils se sont bien battus, rien qu a voir l'un des joueurs qui prend un coup sur la tete mais continues de voir que le ballon avant de comprendre sa douleur.

Et quelle défense, bravo 3Lihom, plutot que de les accabler je prefere les encourager. Et j'espere qu ils sauront voir les défauts qui ont empeché la victoire pour nous la offrir au prochain match Inch ALLAH
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com