Menu

Sport Publié

Maroc : Taghazout devient la capitale du surf pendant l'hiver

Taghazout ou la destination préférée des surfeurs du monde entier en période hivernale. Cette affluence de passionnés du surf est une aubaine pour le développement du marché des planches de surf marocaines, mais les habitants de la ville craignent le développement du tourisme de masse.

Temps de lecture: 2'
DR

Avec 24°C de température ambiante, 19° dans l’eau et un aéroport international où atterrissent les avions de compagnies low cost, Taghazout devient la destination hivernale des surfeurs du monde entier. Et la ville est si réputée qu’en saisissant « taghazout » dans le moteur de recherche google, la première proposition concerne le surf. «Les conditions ici en décembre sont parfaites: les vagues de l’hiver et le soleil. Tout à coup, les surfeurs arrivent de partout, principalement d'Europe», explique à l’AFP Mohammed, qui travaille dans la réparation de planches de surf.

Le Maroc, moins coûteux qu’ailleurs ?

Quelques uns de ces passionnés se sont confiés à la presse. Les Cecille, une famille française, est partie de la Rochelle pour rejoindre Agadir, mais son principal objectif : surfer à Taghazout. Comme cette fratrie, Tom, un Allemand habitué des plages californiennes a décidé cette année de se rendre au Maroc. Jugeant les vagues beaucoup moins denses qu’à San Diego, il se dit cependant séduit par le climat chérifien.

Phil et Antton, respectivement Néo-zélandais et Finlandais, ont également été conquis par les attraits de Taghazout. «En Europe en ce moment, il fait froid et sombre», explique Phil. Pour ces deux amis, l’alternative au Maroc aurait été d'aller dans les îles Canaries en Espagne ou dans les autres pays nord-africains [Tunisie, Algérie], mais les prix y sont plus élevés, relèvent-ils.

Un marché pour le «Made in Morocco»

Le développement du surf est une opportunité pour les professionnels et particulièrement pour le «made in Morocco». Dans ce sens, Camil Said-Eddine et son Saâd Abi, un surfeur expérimenté, ont créé en novembre dernier, une nouvelle marque marocaine de planches de surf : Moor’s. A ce jour, 150 planches de surf ont déjà été vendues, rapporte La Vie éco. Selon les promoteurs, l’atout des planches Moor’s est leur rapport qualité-prix. Elles coûtent environ 3 400 dirhams au lieu de 5 000 à 8000 dirhams pour d’autres marques.

Camil et Said ont pour ambition de faire de ce sport celui de tous les Marocains. Pour eux, le succès de certains sportifs marocains à l’international donne «une meilleure image au surf et pousse de plus en plus de jeunes qui s’identifient à leurs nouveaux héros à commencer la pratique de cette activité». En effet, plusieurs surfeurs marocains ont décroché des titres en 2012, notamment Ramzi Boukhiam, 3ème place dans le championnat mondial juniors ASP, Adnane Benslimane, second du VIII Campeonato Mundial de Bodyboard au Venezuela et Brahim Iddouch, sacré Champion de l'IBA RIO 2012.

De leur côté, les habitants de Taghazout n’ont rien contre l'essor du surf. Mais même si le méga projet touristique lancé en 2009 n'a pas abouti, ils craignent le développement du tourisme de masse qui pourrait tuer l’âme traditionnelle de la ville. D'autant que ville touristique rime souvent avec cherté de la vie.

taghazout
Auteur : flouxette
Date : le 10 janvier 2013 à 14h08
Ayant passée 3 mois à taghazout, j'en suis repartie avec soulagement et dégout. J'ai failli me faire violée, quand j'étais seule sur la plage , je me faisais harceler à longueur de temps , par des vieux et les jeunes. Aucun respect pour une femme seule à part certains vieux qui ont vu 68 et qui comprennent les femmes libres. Les autres ne voient que votre porte monnaie, un coup à tirer et un passeport pour sortir du pays . Les enfants sont mal élévés, ils trainent toute la journée dans les rues, caillassent les chats ou chiens, quand ils ne se caillassent pas entre eux. J'ai entendu des choses horribles, de la part d'enfants de 6 , 7 ans comme sexe, dollars.. C'est bourré de gigolo et de prostitués. De drogues aussi . C'est un calvaire franchement. La beauté de ce pays est enlaidi par la vileté des âmes.
Enfin il y a quelques perles rares avec qui vous pouvez vraiment échanger.. ce sont les soixantehuitards. Oui un lieu de perdition. Une honte !!
kioala
Auteur : kooora32
Date : le 04 janvier 2013 à 18h50
oui
c'est une honte toutes ces merdes qui trainent,
mais c'est un manque d'education , puis un manque de serieux des autorités , un j'mefoutisme national,
premier pays ou j'ai vu les chevres bouffer du carton ,
les anes des poubelles, et les tortues de mer tuees par des sacs plastiques .
Le cerveau n'est pas en conformité, avec d'autres normes
et chez les vikings on peut manger dans les chiottes,
car il y en a , et bien nettoyees , plus on va sud plus c'est le delire.!!! a diffuser .
http://www.kooorama.com
Pourtant du pognon donné il y a mais l'education c'est un autre programme. salut
chiottes publiques
Auteur : georges
Date : le 04 janvier 2013 à 12h13
oui
c'est une honte toutes ces merdes qui trainent,
mais c'est un manque d'education , puis un manque de serieux des autorités , un j'mefoutisme national,
premier pays ou j'ai vu les chevres bouffer du carton ,
les anes des poubelles, et les tortues de mer tuees par des sacs plastiques .
Le cerveau n'est pas en conformité, avec d'autres normes
et chez les vikings on peut manger dans les chiottes,
car il y en a , et bien nettoyees , plus on va sud plus c'est le delire.!!! a diffuser .
Pourtant du pognon donné il y a mais l'education c'est un autre programme. salut
Taghazout, une opportunité ratée?
Auteur : sam100
Date : le 04 janvier 2013 à 09h23
Alors que Taghazout est une destination surf connue mondialement depuis les années 60 que penser face à cette triste vitrine marocaine: que penser de l'immobilisme des pouvoirs communaux face à des ruelles pleines de déchets et d'eaux usées, des rues défoncées, l'absence d'office du tourisme et d'un dispensaire dignes de ce nom?
Et pourtant... les gites et hotels sont pleins, les petits commerces pullulent....où vont les impôts? sont-ils collectés? où sont les compétences?
dehors l'algérien
Auteur : virtua1
Date : le 03 janvier 2013 à 23h33
Occupe-toi des Chinois et de ce qu'ils font à tes sœurs pour quelques dinars et laisse les Marocains tranquilles.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com