Menu

Archive Société Publié

Maghrébines et sites de rencontres : Pas toujours facile !

Les sites de rencontre en ligne fleurissent sur la toile. Vous êtes sûrement tombées sur une de ces publicités qui vous promettent de satisfaire vos exigences, de faire les meilleures rencontres ou de vous marier dans l’année. Quelle relation avons-nous avec ces sites ? Peut on leur faire confiance, et puis surtout, est ce que ça marche ?

Temps de lecture: 2'
DR

Vivons heureux, vivons cachés ?

Ladies, la plupart d’entre nous est déjà allée faire un tour sur ces sites de rencontre, avouons le (oui, oui, par simple curiosité !). Entre les gratuits pour les femmes, le portail des célibataires exigeants et celui pour les moins de trente ans, d’autres sites insolites ont vu le jour : Un spécial chauves, un spécial pour ceux qui ne veulent que s’amuser… et le dernier, pour les gens mariés !

Et puis, il y a ceux qui utilisent les réseaux sociaux pour en faire d’une pierre deux coups : rester en contact avec ses amis et faire de nouvelles rencontres. «Je trouve ça lourd, si j’ai un profil facebook où il y a écrit célibataire, cela ne veut pas dire forcément que je cherche le prince !» témoigne Sara.

Il est vrai que les couples d’aujourd’hui ont beaucoup moins de mal à avouer s’être rencontrés de cette manière. Ce n’était pas le cas avant. «Pour tout le monde, nous nous sommes rencontrés dans un restaurant. Mais au fait, nous nous étions donné rendez vous là bas après plusieurs mois de chat !», raconte Samira. La génération des parents ne comprend pas qu’on puisse s’aimer et s’apprécier après quelques clics. «Je suis très joviale, mais aussi très timide. Un premier contact sur Internet peut me faciliter les choses. Mais je n’ai jamais avoué que je suis inscrite sur les sites de rencontres».

Des couples qui cachent le fait de s’être rencontrés sur la toile, des jeunes femmes qui cachent leur profil de peur d’être jugées. Mais n’est ce pas un moyen comme un autre d’être heureux ? Camélia, 30 ans, refuse catégoriquement d’avoir recours à cette solution.  «J’aime le hasard de la vie, mais je ne juge pas ! Si d’autres trouvent leur bonheur de cette manière, tant mieux pour eux !»

C’est finalement cela. D’accord ou pas d’accord, profil ou pas profil, pourquoi juger ? Mais attendez, se disent les ladies, ça marche ce truc ?

Parce que ça marche ?

Ces sites de rencontres vendent du rêve. Contrairement à la publicité, la page ne compte pas que des architectes bruns d’un mètre quatre vingt, bruns et musclés. Et tous les couples qui s’y sont rencontrés ne sont pas forcément mariés, heureux en ménage en attendant leur deuxième enfant ! Il faut se méfier !

Pour commencer, rien ne garantit la véracité des  informations données par l’utilisateur, ni l’authenticité des ses photos d’ailleurs. On peut avoir des mauvaises surprises, ou au contraire être comblé. C’est un peu la vraie vie en fait. «Ma plus grande peur est de m’attacher à un profil, cela devient vite maladif, c’est pour ça que je rencontre la personne au plus vite !» raconte Safaa.

«J’ai mis mon homme dans mon panier avant de le mettre dans mon cœur» plaisante Samia, qui avait «adopté» son mari il y a quelques mois sur un site spécialisé.  «Il croit que nous nous sommes rencontrés sur facebook, mais en fait je l’avais repéré dans un restaurant et j’ai passé la semaine suivante à chercher son profil» sourit Amal.

C’est finalement ça le but. Les nouvelles technologies sont censées nous faciliter la vie. Pourquoi ne pas s’en servir ? A condition bien sûr d’être sur ses gardes : Ne communiquez pas votre adresse rapidement, choisissez un lieu public pour votre rencontre, et puis, une règle de base qui marche aussi bien dans la vie que sur internet : N’allez pas trop vite ! On se fait désirer, hein ladies ! 

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com