Menu

Article

Corruption au Maroc : Peu d'améliorations selon Transparency International

Y a-t-il eu moins de corruption au Maroc en 2012 ? Pas vraiment. Sur les 176 pays concernés par le dernier index de Transparency International, le Maroc occupe la 88e place avec une note de 37 sur une échelle allant de 0, fortement corrompu, à 100, très peu corrompu. En 2011, le royaume était à la 80e place, sur 183 pays observés, avec une note de 34 sur 100.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Avant leur victoire aux élections législatives marocaines du 25 novembre 2011, les PJDdistes promettaient de faire diminuer la corruption au Maroc. Aujourd’hui, un an après, la situation de ce fléau n’a pas connu de réelles améliorations. Dans son dernier index annuel sur l’état de la corruption dans le monde, rendu public aujourd'hui, mercredi 5 décembre, Transparency International attribue au Maroc la note de 37 sur 100. En 2011, cette note était de 34 sur 100. Une légère amélioration.

Au classement, qui prend en compte cette année 176 pays, le Maroc occupe désormais le 88e rang, aux cotés du Malawi, du Suriname, du Swaziland, de la Thaïlande et de la Zambie. En 2011, le royaume était 80e au classement. Une amélioration de 8 places pour le Maroc, certes, mais qui n’est pas très parlante. Le précédent rapport comptait, en effet, 183 pays, soit sept pays de plus que cette année.

«Le classement n’est pas significatif»

«Le classement n’est pas significatif, et il ne nous fera pas changer d’avis. Il faut avouer qu’il y a beaucoup de travail qui se fait, mais les résultats n’apparaîtront qu’à moyen ou long terme», a estimé Abdesselam Aboudrar, président de l’Instance Centrale de Prévention de la Corruption (ICPC), contacté par le quotidien Au fait. Selon lui, il n’y aura pas de progrès au Maroc «tant que le gouvernement ne se dote pas d’une politique claire en matière de lutte contre la corruption».

«La lutte contre la corruption est un choix irréversible et un enjeu crucial pour la consolidation des principes de bonne gestion de la chose publique. C'est l'affaire du gouvernement, du Parlement, des organismes politiques, de la société civile et des citoyens», a commenté de son côté Abdeladim El Guerrouj, ministre délégué chargé de Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, selon la même source. Ce dernier a également indiqué que le gouvernement comptait bel et bien adopter «une nouvelle approche» pour lutter contre la corruption. Elle devrait donner lieu à une nouvelle «charte des services publics fixant les principes de bonne gouvernance et les engagements de l'administration».

Pas d’amélioration après le «Printemps arabe»

Transparency International a, par ailleurs, constaté que les Printemps arabe n’ont pas eu d’effets favorables en matière de la lutte contre la corruption. Les pays concernés n’ont pas observé d’amélioration à ce sujet, à l’instar de l’Egypte, pays le plus peuplé du monde arabe. Il a perdu six places au classement pour occuper désormais la 118e position. «On pourrait dire que l'Egypte a fait de grandes promesses mais qu'elle avance à petits pas», a estimé Christoph Wilcke, directeur de Transparency International pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord.

«Nous savons que la frustration liée à la corruption incite les gens à descendre dans la rue dans le monde arabe», poursuit-il.  Et d’ajouter : «Nous avons constaté que dans les pays où d'importants changements sont intervenus, des efforts se poursuivent pour mettre en place de nouveaux systèmes de gouvernement. Cela se reflète dans les chiffres. Les programmes sérieux de lutte contre la corruption ne se sont pas encore matérialisés afin de répondre aux espoirs.»

CIMR Quel avenir
Auteur : retraite
Date : le 26 février 2013 à 23h20
Entreprise telle la CIMR (casa)
PDG un DG et deux directions
Comment et pourquoi
Initialement le DG licencie le DAF prend ses attributions
Par la suite licencie son DRH
Recrute un deuxième DRH
Licencie le DRH après moins de deux
Dernièrement il vire son Directeur de la DSI

C'est pas possible comme dit jamal Debouz

Pourquoi cela

LE directeur Général doit être exceptionnel , de gérer de la manière.
Est ce ce le personnel est devenu dangereux pour lui devant ses mauvaises pratiques, abut de pouvoir corruption ....

Nos retraites sont en danger
corruption
Auteur : mr Elattar
Date : le 14 décembre 2012 à 10h03
je suis victime dans une affaire de corruption au maroc
j'étais concubin d'une marocaine de nationalité française résidente en France, son père a effectué un mariage basé sur faux je n'étais pas au courant, car il a donné de la cooruption, heureusement pour moi qu'il y a des justificatifs en étant en france, je veux écrire à sa majesté le roi pour l'informer de l'affaire je dois faire quoi
en france c est foret 3 jours
Auteur : maisonegalpute
Date : le 06 décembre 2012 à 14h06
cet pas un manque de foret domaniale... comme en france!!!
Mon avis
Auteur : berhoc
Date : le 06 décembre 2012 à 13h49
Le printemps arabe ne pourra jamais avoir d'impact sur la corruption tant que le changement culturel n'est pas opéré !

Sinon, je partage totalement l'avis de Mr Abdesselam Aboudrar
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com