Menu

Breve

Sahara : Le Maroc expulse deux avocates espagnoles de Laâyoune

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

Les autorités marocaines ont expulsé, samedi 3 juin à Laâyoune, les deux avocates espagnoles Inés Miranda et Lola Travieso, de l'«Association internationale des juristes pour le Sahara occidental». A Laâyoune, les deux femmes prévoyaient de rencontrer des membres d’ONG pro-Polisario et s’enquérir sur place sur la situation des droits humains. La mission est avortée, puisque les deux pénalistes ont été interdites de descendre de l’avion. Elles ont ainsi rebroussé chemin vers les Iles Canaries.

Me Miranda a affirmé, dans des déclarations à EFE, qu’elles avaient informé du projet de leur visite à Laâyoune auprès du ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, ainsi que la présidence du gouvernement espagnol. Et d’ajouter qu’elles exigent, désormais, du gouvernement de Pedro Sánchez de se prononcer sur l'attitude du Maroc envers les observateurs des droits humains souhaitant se rendre à ce qu'elle a qualifié d'«ancienne colonie espagnole», selon ses propres mots.

Pour rappel, l’avocate Miranda, une ancienne conseillère communale du Parti Nouvelle Canarie, avait accusé les membres du Mouvement sahraoui pour la paix (MSP), une organisation dissidente du Polisario, de travailler pour les services de renseignements du Maroc.

Les autorités marocaines à Laâyoune ont expulsé, le 15 mai dernier, l'Italien Roberto Cantoni, chercheur à l’université de Barcelone qui «voulait effectuer des recherches sur les conséquences des installations d’énergies renouvelables» sur la population locale dans la région. Le 18 avril, la même mesure a visé Elise Taullet, avocate française des détenus du groupe Gdim Izik.

CHMOUNDA
Date : le 05 juin 2023 à 01h39
Bien fait ! C'est toute l'attitude qu'il faut réserver DORÉNAVANT à ces fils de colonialistes EUROPÉENS qui continuent toujours à nous emmerder avec leur blabla à connotation humaniste de deux poids deux mesures...grinning smiley
golden eagle
Date : le 05 juin 2023 à 00h05
Ce sont des bénéficiaires du milliard de dollars alloués par tebboune aux sous développement féminin.
AL MASSIRA
Date : le 04 juin 2023 à 23h10
Je ne vois qu'une explication et une seule à ce baratin "........ souhaitant se rendre à ce qu'elle a qualifié d'«ancienne colonie espagnole»........." totalement absurde, c'est qu'il est rédigé à Alger. On peut aller vérifier ce qui se passe à Séville, il y a notre Giralda, la sœur d'Al Koutoubia. De toute façon, il faut que le Maroc ne cède pas d'un micron de sa politique ferme de ne pas les laisser poser un pied sur notre territoire et laisser ainsi à Changriha et cie une ouverture pour semer ce qu'ils veulent et reproduire ce qui est arrivé en 2011. S'ils ne sont pas contentes, les Iles Canaries sont entourées d'eau de mer, ils peuvent la boire.
HistoireH
Date : le 04 juin 2023 à 20h55
" ... souhaitant se rendre à ce qu'elle a qualifié d'«ancienne colonie espagnole»" Parfois, je me demande si ces avocats et ces juristes agissent par conviction ou par mauvaise foi ??? !!! Il y a quoi qui n'est pas clair dans le mot "ancienne" ? "Ancienne" veut dire elle n'est plus une colonie espagnole, donc, comme dit Coluche : "Circulez, y a rien à voir !".
mousse111
Date : le 04 juin 2023 à 19h32
apparemment l argent coule a flot dis moi pour qui tu milites je te dirai qui tu es la des mercenaires en jupons
mousse111
Date : le 04 juin 2023 à 19h24
Et d’ajouter qu’elles exigent,.............. alli houp ca digage va exigi chi toua
Red14
Date : le 04 juin 2023 à 19h22
Les autorités Marocaines doivent être toujours ferme avec les soit disant les défenseurs du doit de l'homme. Ces gens ne servent que l'agenda des ennemis de l'intégralité territoriale du Royaume. En particulier, notre ennemi de toujours, le régime mafieu Algérien.
gustavo321
Date : le 04 juin 2023 à 17h36
'' ... les observateurs des droits humains souhaitant se rendre à ce qu'elle a qualifié d'«ancienne colonie espagnole», selon ses propres mots.'' Admirez l'incohérence et l'absurdité de la posture: une organisation soit-disant juridique au service d'un peuple (''sahraoui''winking smiley souhaitant ''s'autodéterminer'', et qui militerait par principe contre les horreurs et les injustices de la colonisation, cette même organisation donc, revendique un droit de regard de Madrid sur son ancienne colonie et que l'ancien colonisateur puisse lui garantir le ''droit '' d'entrer au Maroc! ... Et ce faisant, foulent aux pieds les droits souverains du Royaume chérifien de gérer et contrôler comme bon lui semble les entrées et sorties des visiteurs à ses frontières ... Plus pathétique et ridicule tu crèves! ...
Le barreur
Date : le 04 juin 2023 à 16h10
L'Algérie n'a jamais pu justifier son attitude belliqueuse envers le Maroc. Elle a continuellement rejeté toute médiation entre les deux pays, d'où qu'elle vienne, sans explication. Ses objectifs sont complétement inavouables . Aussi, il ne lui reste que des attaques incessantes , dans tous les domaines, par tous les moyens , quel qu'en soient les prix , contre tout ce qui est marocain. Cette folie mobilise toutes les forces de l'Algérie . Sauf que son armée ne bouge pas, de peur de recevoir la leçon définitive qu'elle mérite .Quelle lâcheté !
Dernière modification le 05/06/2023 01:39
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com