Menu

Article

Economie : L'Espagne se sent menacée par l'orange marocaine

L'Association valencienne des agriculteurs (AVA) a qualifié d'irresponsables les récentes déclarations de la commissaire à l'agriculture, Mariann Fischer, qui aurait minimisé les effets qu'auraient l'accès des oranges du Maroc dans l'Union Européenne sur la production espagnole.
Publié
DR
Temps de lecture: 1'
AVA porte une attention particulière, via un communiqué, sur les déclarations de Madame Fischer regardant « le processus de négociation avec le Maroc pour la révision de l'Accord d'association avec l'UE ». Il n'en fallait pas moins pour effrayer les agriculteurs espagnols, qui vont également devoir concurrencer l'orange égyptienne. Un deuxième traité commercial a en effet été signé avec le pays des pharaons juste après que le Maroc obtienne le statut avancé.

Le président de la formation agraire, Christobal Aguado, a lui aussi vivement critiqué Mariann Fischer, qui aurait servi au Maroc une revendication sur un plateau, qui se trouve être en parfait accord avec le Plan Vert national. Ce qu'en dit Monsieur Aguado, c'est que le Maroc envahira le marché européen dès sa modernisation accomplie.

Pour terminer, il déclare que « l'irruption des oranges marocaines est utilisée par la grande distribution européenne pour revoir les prix à la baisse ». De plus, le Maroc et l'Egypte sont taxés de « concurrence déloyale ». Monsieur Aguado recommande à l'UE d'améliorer les contrôles à l'importation avant d'ouvrir les portes de l'Europe ».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com