Menu

Breve

Emirats : Deux Marocains dans la longue liste du Prix international du roman arabe 2023

(avec MAP)
Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 2'

Deux écrivains marocains figurent parmi les 16 candidats retenus dans le cadre de la longue liste du Prix international du roman arabe 2023, dévoilée mardi. Il s’agit de Rabia Rayhan, pour son roman «Baytouna Al Kabir» (notre grande maison) et Mohamed Heradi pour «Ma’azoufat al Arnab» (La musique du lapin), ont annoncé les organisateurs dans un communiqué.

Ils ont précisé que la sélection de la longue liste a été réalisée par un jury présidé par l'écrivain et romancier marocain Mohamed Achaari, avec les membres Reem Bassiouni (universitaire et romancière égyptienne), Titz Rock (universitaire et traducteur suédois), Aziza Al-Tai (écrivaine et universitaire omanaise) et Fadila Al-Farouq (romancière, chercheuse et journaliste algérienne). Le communiqué relève également que la longue liste est composée d'écrivains issus de neuf pays arabes, à savoir le Maroc, la Jordanie, la Syrie, l'Arabie saoudite, l'Irak, le Sultanat d'Oman, la Libye, l'Égypte et l'Algérie.

Les romans nominés traitent de différents sujets, notamment les expériences de l'immigration, de l'exil et de l'asile, les relations humaines ainsi que le monde de l'enfance et le passage à l’âge adulte. Selon Mohamed Achaari, cette année se caractérise par une large présence des romancières arabes et une grande diversité de sujets et de styles de narration. «Alors que certains récits se sont penchés sur les enjeux auxquels le monde arabe est confronté, notamment en Irak, en Syrie, en Libye, au Liban et en Égypte, d’autres se sont intéressés aux origines historiques, politiques, sociales et culturelles de ces problèmes», a-t-il ajouté.

Il a signalé également que «certains romans ont été dominés par des thématiques telles que l'immigration, l'enfance, la famille, les libertés et les relations de pouvoir dans la société, tandis que d’autres ont puisé des sources du patrimoine et de la mythologie pour refléter, d’une manière ou d’une autre, notre vie d’aujourd’hui».

La liste restreinte sera sélectionnée par le jury parmi les romans de la longue liste et annoncée lors d'un événement qui se tiendra le 1er mars à la Bibliothèque nationale du Koweït, tandis que le lauréat du Prix international du roman arabe sera annoncé le 21 mai à Abou Dhabi.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com