Menu

Archive Santé Publié

Toutes contre la dépression saisonnière !

L’arrivée de l’automne rime forcément avec la fin des beaux jours. Les retours de vacances, le stress des dossiers urgents et en retard, et le manque de lumière naturelle sont des facteurs qui jouent sur notre moral. Et notre pauvre petite tête qui se dit «Et voilà, c’est reparti pour un an !». Pourquoi est-on si déprimées en automne ? Et surtout, comment éviter et soigner ce coup de blues ?

Temps de lecture: 2'
DR

La dépression saisonnière est une forme de dépression «classique», sauf qu’elle survient au début de l’automne ou de l’hiver, et disparait comme par enchantement au printemps. Les personnes qui en souffrent sont irritables, tristes et en colère, comme les autres cas de dépression. Avec tout de même une différence : on devient boulimique et on souffre d’hypersomnie. Les troubles s’accentuent en début de soirée.

Aucune cause exacte n’est déterminée pour ce genre de dépression ! La diminution de la lumière solaire pendant cette période a été mise en cause, mais beaucoup de personnes qui souffrent de dépression saisonnière disent être de mauvaise humeur même quand le soleil fait ses apparitions.

Les ladies sont les plus touchées par ce mal : 75% des cas. Oui, nous sommes plus sujettes à toutes les formes de dépression, hormones oblige.

Dans les pays du nord, 3% de la population a des difficultés à mener une vie professionnelle et personnelle normalement.  Et plus on s’éloigne de l’équateur, plus les cas de dépression saisonnière augmente. En Alaska, où le soleil ne se lève pas du tout pendant plus d’un mois, plus de 9% de la population est en dépression saisonnière.

Attention ladies, il y a aussi ce qu’on appelle la dépression saisonnière estivale. Ici, les victimes ne supportent pas les hausses de températures et la lumière trop forte.

Des solutions ?

Il n’y a pas de recette magique pour vaincre la dépression saisonnière, mais on peut l’atténuer et l’éviter.

Pour commencer, essayez de prendre l’air au moins une heure par jour. Faites une longue promenade, même s’il ne fait pas beau. Laissez aussi rentrer le maximum de lumière naturelle chez vous. Sachez que des murs clairs et des miroirs bien placés contribuent à cette luminosité naturelle.

E t puis, ladies, combattre la dépression saisonnière passe également par notre assiette !  Pour commencer, épicez vos plats ! Le goût sera moins fade, et puis vous profiterez des vertus des épices. Les stars sont le safran et le gingembre, tous deux tonifiants et apaisants. Misez sur le poisson, riche en oméga 3 et en éléments anti-déprime. Le miel aussi peut devenir votre allié contre les coups de blues. Légumes, fruits et laitages peuvent également vous aider.

N’oubliez pas qu’une activité physique régulière vous aidera à dormir et à contrôler votre appétit, tout en vous remontant le moral.

N’oubliez pas que la dépression saisonnière est une maladie et que le traitement existe. Psychothérapie, ou encore la photothérapie : traitement par la lumière !  Et puis, inutile de culpabiliser, ce n’est ni de la paresse ni une faiblesse.

Et puis, n’oubliez pas que nous avons la chance d’avoir la meilleure arme anti-déprime qui puisse exister : le Coran ! Essayez, vous m’en direz des nouvelles !

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com