Menu

Sport Publié

Maroc : Deux partis politiques convoitent la présidence de la fédération de football

La politique garde toujours une main sur le football. Le palais, et pendant des années, a su placé ses hommes, civils ou militaires, à la tête de la FRMF. Les formations politiques souhaitent prendre le relais, la présidence de la fédération est au cœur d’une course entre le PAM et le RNI.

Temps de lecture: 2'
DR

Sauf coup de théâtre, Ali Fassi Fihri quittera la présidence de la Fédération royale de football, mais non le foot marocain. L’assemblée générale de la FRMF prévue le 11 novembre prochain devrait se conclure par l’élection d’un nouveau patron. En attendant cette cruciale échéance, deux formations politiques, pourtant proches, toutes deux de l’opposition, sont en course afin de placer un des leurs à la tête de la fédération. Il s’agit du PAM et du RNI.

Le premier compte présenter son candidat : Faouzi Lakjeâ, actuel président de la Renaissance sportive de Berkane (1ère division), alors qu’il est fort probable que les amis de Salaheddine Mezaour soutiendraient Moncef Belkhayat. L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports est à la recherche d’un rôle qui lui sied sur la scène politico-médiatique. La présidence de la FRMF en serait, pour lui, le poste idoine.

Des sources nous confient que le PAMiste a des chances de l’emporter, estimant que Belkhayat n’incarnerait pas le changement. Son nom demeure à jamais lié aux sombres circonstances ayant entouré le recrutement d'Eric Gerets à la tête des lions de l'Atlas.D’autres candidats, mais de moindre calibre, sont également en lice, c’est le cas de l’ancien président de Ittihad Khémisset, Mohamed Kartili, également un ex-député sous les couleurs de l’Union constitutionnelle (actuellement en opposition) et de Mohamed Addali, président de la Ligue Meknès-Tafilalet.

Ali Fassi Fihri ne quittera pas le foot marocain

Comme annoncée au début du papier, Ali Fassi Fihri, élu le 17 avril 2009 à la tête de la FRMF, même s’il n’est pas prêt pour briguer un second mandat, il restera aux commandes du foot marocain. En 2013 et 2014, le Maroc accueille, à deux reprises, la si prestigieuse compétition du mondial des clubs de la FIFA. Et c’est Ali Fassi Fihri qui en sera le président du comité d’organisation. Mieux que cela, il sera à la tête d’une autre structure chargée de préparer la coupe d’Afrique des nations des cadets, prévue en mars prochain en 2013 au Maroc. Deux événements d’une portée internationale que Ali Fassi Fihri ne souhaite en aucun cas offrir sur un plateau d’argent au futur président de la Fédération royale de football.

L'argent du contribuable !
Auteur : bamou1
Date : le 19 octobre 2012 à 19h41
La FRMF a sa trésorerie puisée de l'argent du contribuable,malheureusement elle n'a rien à cirer de ce que disent nous les citoyens de ce plus beau pays du monde !

Pendant ce temps là,les Marocains d'en bas souffrent de mal nutrition,de maladies,habitent dans des taudis et pataugent dans la misère et la pauvreté.

Bonnes fêtes pour ceux qui ont de quoi se payer un mouton et ceux qui s'endetteront jusqu'au cou pour s'en procurer un !
@bamoubamous
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 19 octobre 2012 à 01h53
Pourtant, c'est facile à comprendre. Pendant que le gouvernement est entrain de s'endetter, la FRMF est entrain de distribuer de l'argent sans compter, vous n'avez qu'à demander l'avis de GERETS, TAOUSSI, sans parler des primes des joueurs.
Insensé ?
Auteur : bamou1
Date : le 18 octobre 2012 à 23h51
La FRMF est plus riche que le Maroc ? , je ne comprends pas cette phrase ?
C'est normal
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 18 octobre 2012 à 12h28
La FRMF est plus riche que le Maroc, c'est pour cela qu'elle exaspère les convoitises de certains malgré leur méconnaissance totale du domaine de Sport et du Foot en particulier.
Tout à fait d'accord...
Auteur : bamou1
Date : le 17 octobre 2012 à 23h39
Cette instance footbalistique Marocaine n'a jamais tenu d'assemblée générale depuis son intronisation,ses membres fédéraux n'ont aucune légitimité,nombreux sont ceux décriés par leurs clubs respectifs ou ont été évincés,comme Doumou du KAC,El Hamami du MCO,El Gartili IZK,ils ne sont plus dans des clubs,donc ne doivent plus siéger !

Des gens qui ne connaissent rien au foot ni au management du sport,alors qu'il y a des jeunes qui ont fait des études dans le domaine et qui chôment !

Pour info,Mr Ali Fassi Fihri n'a pas été élu,mais parachuté d'en haut...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com