Menu

Breve

Maroc : Nouvelle campagne de prévention contre la cyberviolence et le cyberharcèlement

(avec MAP)
Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

La deuxième édition de la campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le cyberharcèlement sera lancée, jeudi à Rabat, sous le slogan «Signalez pour arrêter le cyberharcèlement à l'encontre des enfants et des jeunes», annoncent les organisateurs. Organisée du 1er au 20 décembre 2022, la campagne vise à rappeler la nécessité d’une collaboration renforcée de tous les acteurs de la société afin d’assurer une meilleure protection des enfants et des jeunes dans le monde numérique, indiquent-ils dans un communiqué, faisant savoir que cette édition mettra l’accent sur l’importance du signalement comme mécanisme de lutte contre le cyberharcèlement et la cyberviolence à l’encontre des enfants et des jeunes.

En 2021, le Maroc était devenu le 45ème pays au monde, le 13ème en Afrique et le premier en Afrique du Nord à lancer un portail de signalement «Espace Maroc Cyberconfiance» (EMC), rappelle-t-on. Cet événement sera également l’occasion de présenter les statistiques sur le cyberharcèlement et les cyberviolences au Maroc, ainsi que les efforts des institutions concernées pour faire face à cette problématique.

Plusieurs actions de sensibilisation et de formation seront organisées durant cette campagne, notamment la première édition du Forum des jeunes (EMC-Youth) pour écouter leurs propositions et leurs attentes vis-à-vis de la thématique, ainsi que plusieurs activités de sensibilisation du grand public sur la prise en charge des enfants et des jeunes victimes de cyberharcèlement et cyberviolence.

Cette campagne, initiée sous l’égide du ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, le Centre Marocain de recherches polytechniques et d’innovation (CMRPI), en partenariat avec le Conseil de l’Europe, est menée en collaboration du ministère de l'Education nationale, du préscolaire et des sports, le ministère de la justice, la présidence du Ministère public, la Direction générale de la sûreté nationale, ainsi que la Société Kaspersky et diverses institutions et parties prenantes de la protection des enfants.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com