Menu

Breve

Sahara : Le Polisario rejette la reprise des négociations

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

Prétextant de l’expulsion par le Maroc de deux Norvégiennes, le Polisario annonce rejeter toute reprise du processus des pourparlers sous l’égide de l’ONU. «Dans les circonstances actuelles, ce serait un peu irréaliste et ridicule», a déclaré son représentant en Europe, Oubbi Bucharaya Bachir.

«Des représentants d'organisations non gouvernementales de défense des droits de l'Homme, des journalistes, des reporters, des chercheurs, des parlementaires, des hommes politiques ou même des citoyens sont systématiquement empêchés d'entrer dans les territoires sahraouis occupés et expulsés de force.»

Oubbi Bucharaya Bachir

L’expulsion des deux étudiantes norvégiennes de Laayoune, ne constitue pas un précédent. Par le passé, le Polisario avait pris part à des négociations avec le Maroc, dans le cadre des réunions informelles de Christopher Ross ou les Tables rondes initiées par Horst Köhler, alors que les autorités marocaines interdisaient à des étrangers l’accès au Sahara.

La réaction du Polisario, exprimée par Oubbi Bucharaya Bachir intervient une semaine après la réunion d’Alger, le dimanche 13 novembre, entre Ramtane Lamamra et Mohamed Salem Ould Salek.

Dans sa résolution 2654, adoptée le 27 octobre, le Conseil de sécurité appelle toutes les parties à retourner à la table des négociations. Un texte rejeté par le mouvement séparatiste et accueilli avec froideur par le pouvoir algérien.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com