Menu

Breve

Le Portugal envisage le recrutement de travailleurs agricoles marocains

Publié
Photo d'illustration / Ph. MIEPEEC
Temps de lecture: 2'

Le Portugal et le Maroc ont jeté les bases d’un projet pilote destiné au recrutement de 400 travailleurs agricoles marocains. Il s’agit d’un accord sur la mobilité des travailleurs entre les deux pays, en vertu d’un protocole qui sera signé avec la Confédération des agriculteurs du Portugal (CAP), a indiqué mardi la ministre portugaise du Travail, de la solidarité et de la sécurité sociale, Ana Mendes Godinho, aux côtés de son homologue marocain, Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, en visite de travail dans le pays pendant deux jours. La réunion qui a précédé cette annonce a été jugée «très fructueuse» par les deux ministres, qui ont exprimé leur disposition à «définir les prochaines étapes pour garantir l’arrivée des travailleurs et un emploi décent».

Dans une déclaration en conférence de presse, Ana Mendes Godinho a indiqué que la signature de l’accord entre le Portugal et le Maroc reflète «la vision que les deux parties partagent sur l’emploi et les droits humains». En effet, les travailleurs marocains auront la possibilité de suivre une formation avant de se rendre au pays d’accueil, pour l’apprentissage linguistique et culturel, selon les déclarations des deux ministres. De leur côté, l’Agence nationale de promotion de l’emploi et ‎des compétences (ANAPEC) et l’Institut de l’emploi portugais pour la mise en œuvre de cette opération articuleront leur action auprès des travailleurs concernés, pour garantir leur arrivée au Portugal et leur intégration sur le marché du travail «dans les meilleures conditions».

Selon Ana Mendes Godinho, il s’agit d’«une bonne opportunité» pour les deux pays. «Nous avons décidé, ensemble, de lancer un projet pilote qui démarre dès maintenant, impliquant 400 travailleurs de l’agriculture», d’une manière «réglementée qui profite à toutes les parties», a-t-elle précisé.

Pour Younes Sekkouri, ce partenariat illustre «une nouvelle génération» d’accords pour «l’emploi décent», en réponse aux besoins de l’économie portugaise, dans le respect des droits des travailleurs. Lors de la conférence de presse, il a souligné par ailleurs que cette rencontre était une occasion de passer en revue les moyens de renforcer la ‎coopération entre les deux pays, dans dans le domaine de l’emploi décent respectueux des droits des ‎citoyens marocains, mais aussi dans le renforcement du rayonnement du Maroc par ses compétences ‎marocaines résidant au Portugal.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com