Menu

Breve

Pérou et «RASD» : Le Maroc a-t-il annulé un don 150 000 tonnes d’engrais à Lima ?

Publié
Photo d'illustration / DR.
Temps de lecture: 1'

Le 26 août, une correspondance entre l’ancien ministre péruvien du Développement agricole, Andrés Alencastre, et son ex-collègue aux Affaires étrangères, Miguel Rodriguez Mackay, fait état d’un don marocain de 150 mille tonnes de produits fertilisants.

La lettre, consultée par Yabiladi, porte sur la communication «dans les plus brefs délais» à la partie marocaine des «détails des caractéristiques techniques des engrais» sollicités par le Pérou afin d’accélérer «l’opérationnalisation de la réception de l’offre» promise par le royaume.

Après le rétablissement, le 15 septembre, des relations entre le Pérou et la «RASD», qu’en est-il du don marocain au gouvernement de Lima ? «Actuellement, ce projet n’est plus à l’ordre du jour», déclare à Yabiladi une source proche du dossier. Une décision, ajoute-elle, déjà communiquée au gouvernement du président Pedro Castillo.

L’annulation de ce don intervient dans une conjoncture difficile pour les centaines de milliers d’agriculteurs péruviens, notamment après l’échec  de la conclusion d’un contrat avec la société italienne Unionsped pour l’achat de produits fertilisants. Un échec qui aurait précipité le limogeage, le 13 septembre de l’ancien ministre du Développement agraire, Andrés Alencastre, après seulement trois mois passés dans l’exercice de ses fonctions.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com