Menu

Sport Publié

Maroc : 3 célébrités marocaines, fans de foot, donnent des conseils au nouvel entraîneur Rachid Taoussi

Adieu Gerets ! Place désormais à Rachid Taoussi, nouvel entraîneur de l’équipe marocaine de football qui devra dès cette semaine entrer dans l’arène pour dompter les Lions de l’Atlas. (cf notre article) Objectif : remporter le match retour contre le Mozambique pour avoir une chance de se qualifier pour la CAN 2013. En attendant les premières images de leur tout premier entraînement, Yabiladi a voulu savoir ce que pensaient trois célébrités marocaines, toutes fans de foot, de Rachid Taoussi et quels conseils elles pourraient lui donner pour s’imposer dans l’arène.

Temps de lecture: 2'
Latefa Ahrrare portant un maillot de foot avec son nom.

Latefa Ahrrare, actrice. Elle était surnommée Platini lorsqu’elle jouait au foot étant enfant.

«J’espère que Rachid Taoussi sélectionnera les joueurs d’après leurs compétences et non après avoir reçu un appel d’un responsable haut-placé qui lui aura ordonné qui choisir ! Je pense que c’est quelqu’un qui sait communiquer, qui est courtois et diplomate. Je lui conseillerai de ne pas écouter les critiques ou les insultes du peuple marocain. Un jour, on est applaudi et le lendemain, on est giflé. J’appelle également le public marocain à garder tout son calme et à être fair-play surtout lorsque son pays ou son équipe favorite ne gagnent pas et à ne pas commettre des actes de vandalisme car le fair-play est une valeur transmise dans le sport.»

Omar Sayed, chanteur des Nass El Ghiwane, âgé de 70 ans.

«Je ne souhaite que du succès au nouvel entraîneur de l’équipe nationale. Il arrive dans un moment très difficile du football marocain. Ce n’est pas un débutant, c’est un véritable professionnel qui a accompli de bonnes choses pour le football marocain. Il va falloir lui laisser du temps pour faire ses preuves. L’ère Gerets est bien terminée et il faut se dire que c’était une expérience à vivre. Elle a été, certes, entachée de beaucoup d’échecs mais on a connu aussi des succès. Maintenant, on passe à une autre étape avec un nouvel entraîneur, qui est de surcroit Marocain et on va voir ce que ça va donner. Pour moi, ce n’est pas la nationalité de l’entraîneur qui prime mais bien ses compétences.»

Nourredine Lakhmari, cinéaste marocain, réalisateur notamment du film Casa Negra. Il se qualifie comme un fan de foot mais pas comme un «fanatique».

«Il faut savoir donner une chance à tous les nouveaux et oser. Je ne comprends pas la réaction des gens qui l’attaquent avant même de l’avoir vu sur le terrain. Il faut avoir un esprit sportif ! Il n’a encore rien accompli. Si ça ne marche pas, il faudra le virer mais attendons d’abord. Il faut savoir donner une chance à tout le monde. Je me fiche que le nouvel entraîneur soit juif, musulman ou chrétien, ce n’est pas important la nationalité, ce sont les résultats qui comptent. Le foot est tellement important dans notre pays, quon a besoin de rêver et d’espérer !»

.
Auteur : amir
Date : le 26 septembre 2012 à 18h52
tiens en parlant de latifa ahrar;

(elle a refusé d'appeler "jerusalem" Alquods et a insisté a l'appeler "jerusalem" a un journaliste marocain) bref...
pourquoi ne pas faire jouer quelques femmes dans l,quipe marocaine de foot?
Il manquait El Hajja El Hamdawiya avec ces 3 célébrités pour former le quatuor....
Auteur : pouic2011
Date : le 26 septembre 2012 à 10h39
Avec les idées et les tactiques de ce quatuor nous n'irons même pas battre Fqih ben Salah.
On peut être fan,supporter ou dirigeant d'un club mais pas donner des conseils à son entraineur car les conseilleurs ne sont pas les bons payeurs.....
Que chacun s'occupe de sa soupe et le coach National est là pour remplir sa FONCTION.et des Resultats.......
Croisons les doigts et souhaitons-lui bonne m........wa Allah Iy3awneq.......
Dernière modification le 26/09/2012 10:44
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com