Menu

Grand Angle

Taïwan : Le Maroc réitère son soutien à l’intégrité territoriale de la Chine

Le Maroc tient à prendre ses distances de la politique des Etats-Unis au sujet de Taïwan. Le royaume vient de réitérer son soutien à l’unité de la Chine. Pékin ne convie pas le Polisario à ses sommets avec l'Union africaine.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Le Maroc réaffirme son appui aux revendications territoriales de la Chine sur l’île de Taïwan. «L’ambassadeur du Maroc en Chine, M. Aziz Mekouar a réitéré l’adhésion du Royaume du Maroc à la politique d’une seule Chine, en tant que fondement des relations entre les deux pays amis», indique ce jeudi 11 août sur Twitter la représentation diplomatique du royaume à Pékin.

«Le Maroc continue d’apporter son soutien à la République Populaire de Chine sur cette question et renouvelle ses positions maintes fois exprimées, à différents niveaux, tant sur le plan bilatéral qu’au sein des Organisations Internationales», a précisé le diplomate marocain.

«Cette adhésion est fondée sur les positions de principe du Royaume, lesquelles positions sont caractérisées par la constance, la responsabilité, la crédibilité et la fiabilité concernant le respect de la souveraineté nationale, l’intégrité territoriale et la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays membres de l’Organisation des Nations Unies».

S’agissant des relations entre Rabat et Pékin, l’ambassadeur Mekouar a rappelé que le Maroc attache une grande importance à ces relations, soulignant que les deux pays se sont engagés à renforcer leur coopération multidimensionnelle, à travers la mise en place d'un partenariat stratégique institutionnalisé afin d’intensifier les échanges commerciaux, favoriser les investissements et créer de nouvelles opportunités en matière de coopération bilatérale dans tous les domaines, ajoute la même source.

Pékin ne convie pas le Polisario à ses sommets avec l'UA

Le Maroc a toujours défendu la souveraineté de la Chine sur l’île de Taïwan. En échange Pékin continue d'ignirer les appels de l’Algérie et de l’Afrique du sud pour convier le Polisario aux sommets Union africaine-Chine. Le gouvernement chinois précise qu'il n'invite que les Etats avec lesquels il entretient des relations diplomatiques. Une position ferme alors que l'Union européenne ou le Japon cèdent régulièrement aux pressions d'Alger et Pretoria en acceptant d'inviter le Polisario aux réunions de hauts niveaux avec l'organisation panafricaine.

La publication des précisions de Mekouar a coïncidé avec la condamnation de l’ambassadeur de la Chine au Maroc, Li Changlin, de la visite de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, à Taïwan. C’est un «évènement grave qui viole le principe d’une seule Chine», a estimé le diplomate lors d’un point de presse organisé, ce jeudi 11 août, au siège de l’ambassade de la Chine à Rabat. Ce déplacement «est un acte qui trahit les engagements américains envers la Chine», a-t-il dénoncé.

«Nous n’avons d’autre choix que de défendre notre souveraineté, notre intégrité, et nous disons que le principe de non-ingérence dans les affaires des Etats souverains ne peut pas être ignoré ou abandonné, sinon le monde sera ramené à la loi de la jungle.»

Li Changlin

Le diplomate s’est félicité, par ailleurs, de «l’excellence» des relations entre Rabat et Pékin, remerciant le Maroc pour son «soutien constant à tous les dossiers d’intérêts vitaux pour la Chine». Le diplomate chinois a rappelé, dans ce cadre, le vote du Maroc en 1971 en faveur du retour de la Chine au sein des Nations unies. Un siège occupé auparavant par Taïwan.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com