Menu

Grand Angle

Le roi du Maroc qualifie d’ «irresponsables» ceux qui sèment la zizanie avec l’Algérie

Le discours royal à l'occasion de la fête du Trône s'est voulu à la fois ferme et fraternel. Ferme vis-à-vis de ceux qui veulent insufler la haine entre les deux peuples, et fraternel pour renouer les liens entre Marocains et Algériens, usés par 28 ans de fermeture des frontières entre les deux pays.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Dans son discours à l’occasion du 23ème anniversaire de son accession au trône, ce samedi, le Roi Mohammed VI a fustigé les personnes qui veulent semer la zizanie entre le Maroc et l’Algérie, les qualifiant d’irresponsables.

«Les allégations selon lesquelles les Marocains insulteraient l’Algérie et les Algériens sont le fait d’individus irresponsables qui s’évertuent à semer la zizanie entre les deux peuples frères.»

Roi Mohammed VI

Le souverain regrette «ces médisances sur les relations maroco-algériennes» qu’il a qualifié de «totalement insensées et sincèrement consternantes». Il a assuré que jamais le Roi n’a permis ni ne permettra à quiconque de porter atteinte au peuple algérien. Un message de fermeté qui intervient dans un climat délétère sur les réseaux sociaux et médias des deux pays où des internautes et journalistes zélés s’échangent insultes, propos obscènes et parfois même attaques racistes.

A l’opposé de ce climat ambiant malsain, le roi Mohammed VI «exhorte les Marocains à préserver l’esprit de fraternité, de solidarité et de bon voisinage qui les anime à l’égard de nos frères algériens», assurant qu’en toute circonstance, le Maroc et les Marocains se tiendrons à leurs côtés.

Mettre fin à l'absurdité frontalière

Une fois de plus, le Roi tend la main au pouvoir algérien pour renouer les relations de bons voisinages alors qu’Alger a coupé toutes relations diplomatiques avec Rabat depuis le 24 août 2021. Il réaffirme ainsi sa «ferme volonté de trouver une issue à la situation actuelle et de favoriser le rapprochement, la communication et la compréhension entre les deux peuples».

«Nous aspirons à œuvrer avec la présidence algérienne pour que le Maroc et l’Algérie puissent travailler, main dans la main, à l’établissement de relations normales entre deux peuples frères, unis par l’Histoire, les attaches humaines et la communauté de destin.»

Roi Mohammed VI

Le retour à des relations fraternelles et de bon voisinage passe par la fin de la situation déplorable aux frontières entre les deux pays, qui sont fermées depuis 1994, soit la plus ancienne frontière encore fermée dans le monde. «Notre souhait est que ces frontières se muent en passerelles permettant au Maroc et à l’Algérie d’accéder à un avenir meilleur et d’offrir un bel exemple de concorde aux autres peuples maghrébins», a souligné le souverain.

Offrant une vision d’ouverture quand au concept de frontière, il a déclaré que celles séparant «le peuple marocain et le peuple algérien frères ne seront jamais des barrières empêchant leur interaction et leur entente». Un nouveau message adressé aux personnes qui rêvent d’un Maroc détaché de l’Algérie, on ne sait par quel miracle géologique.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com