Menu

Breve

Espagne : Un Marocain se faisait passer pour un casque bleu pour escroquer sa victime condamné

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

Le Tribunal supérieur de justice d'Andalousie (TSJA) a confirmé, cette semaine, la peine d'un an de prison pour escroquerie contre un Marocain ayant extorqué plus de 5 500 euros de sa victime espagnole. Selon Europa Press, l’homme s’est fait passer pour «membre du personnel des Forces de soutien de l'ONU en Afghanistan» pour nouer une relation avec sa victime via les réseaux sociaux. Le tribunal a ainsi rejeté l'appel interjeté par le prévenu, âgé de 64 ans et originaire de Tétouan, confirmant la sentence rendue par la troisième section du Tribunal provincial de Séville, en juin 2021.

Selon le jugement, les faits datent d’avril 2017 lorsque Dolores P., 64 ans et habitante de San Juan de Aznalfarache (Séville) avait fait la connaissance d’un certain Wiliams K.G. sur le réseau social Facebook. Elle commence ainsi discuter avec l’homme qui parvient à gagner sa confiance, au point que la sexagénaire lui effectue «plusieurs transferts d'argent à l'étranger (Ghana, Turquie et Nigeria)».

«Pour ce faire, il a utilisé diverses astuces qui mettaient en scène une situation de besoin dans laquelle elle pouvait l'aider, comme le fait qu'il avait été envoyé au Nigeria, qu'il mourait de faim, ou qu'il avait été arrêté et devait payer pour sa liberté», explique-t-on. Lorsqu’elle s’est finalement rendue compte de l’escroquerie, la sexagénaire a déposé plainte et la police a identifié le Marocain comme auteur du délit. Bien qu’il ait décidé de retourner l’argent, l’homme a été condamné en première instance.

Le verdict du TSJA précise qu'«il n'est pas contesté» que la partie lésée «a été trompée via les réseaux sociaux» et qu'«elle a effectué divers virements d'argent (...) de mai 2017 à janvier 2018». Il ajoute que la victime «ne connaissait pas du tout l'accusé», notant que «le prévenu n'a rendu l'argent que lorsqu'il a été identifié».

Le Marocain a été condamné pour délit d'escroquerie avec atténuation suite à la «réparation du préjudice».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com