Menu

Breve

Rabat : Un spectacle de mapping pour célébrer le centenaire de la cathédrale Saint-Pierre

(avec MAP)
Publié
La cathédrale Saint-Pierre célèbre, en ce mois de juin, son centenaire. / DR
Temps de lecture: 1'

La cathédrale Saint-Pierre de Rabat accueillera, les 24 et 25 juin, une installation artistique (spectacle de mapping) à l'occasion de son centenaire sous le thème «Tisser un feu» et ce, en partenariat avec l'Institut français du Maroc. «Fêter les 100 ans de la Cathédrale c’est rassembler le public autour des valeurs de dialogue et de partage qui la caractérisent. Pour cela, l’Institut français a fait appel à un jeune collectif marocain, lauréat du lab digital, l’agence architecturale Method et à l'architecte Zineb Sekkat, connue pour ses projets de mapping, pour traduire cette notion de solidarité ou comment tisser les liens à travers le feu qui rassemble», indique-t-on sur le site web de l'Institut français.

Cette installation lumineuse est une célébration de l’évolution passée et future du monument avec la ville et les communautés qui y coexistent, ajoute la même source, notant que la projection se concentrera sur des expériences visuelles dérivées de représentations du feu comme les flammes, les cendres, la fumée, la chaleur, les lumières…

Inaugurée le 17 novembre 1921, la cathédrale Saint-Pierre a été accompagnatrice et témoin des grandes mutations politiques, culturelles et sociales du Maroc et fait indéniablement partie du patrimoine culturel et historique de la capitale. L'édifice est l’œuvre de l’architecte Adrien Laforgue à qui l’on doit aussi la Poste, la gare Rabat-ville, l’ancien Palais de Justice (actuel Parlement) ainsi que la Source (Al Mowafaqa actuellement) et s’inscrit dans un style architectural propre à la ville de Rabat, dialogue fructueux entre la tradition arabo-musulmane et le modernisme occidental art déco.

Située au croisement des deux lignes du tramway de Rabat, la cathédrale Saint-Pierre exprime ainsi son ambition de s’ancrer à la fois dans sa tradition et dans celle de la société marocaine dans laquelle elle a choisi de prendre sa place depuis un siècle maintenant, souligne l'Institut français.

Article modifié le 22/06/2022 à 23h37

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com