Menu

Sport Publié

Le Trophée Roses des Sables, kesako ?

Anne-Sophie est une jeune maman dynamique qui a décidé de participer au rallye Trophée Roses des sables cette année. Elle revient sur la découverte de cette aventure et son parcours pour nous faire partager son goût de l'inconnu et du challenge. Elle reviendra chaque semaine, sous la forme d'un carnet de route, nous raconter, step by step, son raid aventure. 

Temps de lecture: 2'
DR

Pour tout vous dire, le trophée Roses des Sables, il y a encore 6 mois je ne savais même pas que ça existait !  Les sports auto ? … ça ne m’intéresse pas spécialement.

Les voitures ?... pas un truc qui me fait délirer, je me déplace en scooter ou en trottinette.

Comment je me suis inscrite au Trophée Roses des Sables ? Un peu par hasard, beaucoup par envie et par défi.

Voilà le contexte :

Une soirée professionnelle organisée par la société pour laquelle je travaille ; sympa, mais sans grande surprise : sourire aux clients, parler business mais pas trop, éviter le buffet même si on meurt de faim, pas pour la ligne, non, juste parce que l’on reçoit, on est au dessus de ça, question d’image… La routine…

J’avais un litige professionnel à régler avec un de mes contacts, une fille très sympa.

Côté business réglé, on discute, de tout de rien, de nos vies. Elle me parle du trophée et me demande si je peux la sponsoriser. Je trouve le projet génial. Une de ses amies cherche une partenaire. Chiche ? Chiche ! On ne se connaît pas, mais ce n’est pas grave ; j’ai un bon feeling, l’aventure me tente, je fonce.

C’est l’histoire de ma vie.

J’ai 40 ans, je suis directrice commerciale et communication chez Radio Orient, une radio à destination de la communauté arabo-musulmane.

Je ne suis pas arabe, je n’avais d’autre intérêt pour le Maghreb que les plages du Maroc ou de la Tunisie et jusqu’à il y a 2 ans, j’ignorais jusqu’à l’existence de cette station.

J’ai postulé chez Radio Orient sans le savoir ; mes proches se moquaient de moi en parlant de «radio couscous». Le job était intéressant, le challenge élevé, j’ai foncé. Aujourd’hui j’apprends l’arabe, j’ai découvert une culture que je méconnaissais, c’est génial.

A un moment j’ai travaillé dans le rugby ; ce n’était pas mon truc, cela ne m’intéressait pas. J’ai appris les règles, suivi les tournois et matchs, rencontrés les joueurs…

J’ai travaillé dans le cinéma aussi, je n’y connaissais rien, je n’y allais jamais, je n’avais pas dépassé «les bronzés»…  Mais j’ai découvert et je m’y suis intéressée… Bon je dois avouer qu’actuellement j’ai repris mes distances avec les salles obscures…

Côté perso, j’ai donc 3 enfants : ils sont petits, 3 ans, 5 ans et 7 ans.  A 30 ans je ne connaissais pas mon mari. En 5 ans, nous nous sommes mariés, nous avons fait 3 enfants. Côté descendance j’arrête, au delà, ce serait de la gourmandise…

Le trophée pour moi c’est un nouveau challenge, une aventure humaine comme je n’en ai jamais vécu.  C’est aussi mon aventure à moi, pas celle de maman, d’épouse ou de professionnelle, non, juste celle d’Anne-Sophie.

Alors, comme d’hab, je fonce !

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com