Menu

Environnement Publié

Maroc : Les vacances finies, la plage d’Aïn Diab est une véritable poubelle !

Alors que les enfants reprennent le chemin de l’école, le 12 septembre, et que le Maroc se vide peu à peu de ses MRE, les associations de sauvegarde de l’environnement ont la lourde tâche de nettoyer les plages qui ont été envahies par les vacanciers.

Temps de lecture: 2'
Photo d'une opération de nettoyage des plages menée par l'association Bahri Dima clean

A la plage casablancaise d’Aïn Diab, Saad Abid, président de l’association «Bahri, Dima clean» (ma plage toujours propre) est encore vert de rage de voir dans quel état est sa plage préférée. «On œuvre toute l’année pour que la plage soit propre et quand l’été est terminé, on se retrouve avec plus de poubelles qu’avant», déplore-t-il.

Créée en octobre 2010, l’association mène des opérations de nettoyage d’Aïn Diab plusieurs fois dans l’année, invitant les bénévoles à y participer. La dernière opération en date remonte à avril. Près de 2400 personnes se sont déplacées pour nettoyer la plage. Le maire de Casablanca et l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc avaient même fait le déplacement pour mettre la main à la pâte. Au total, près de 3 tonnes de déchets avaient été ramassés.

Néanmoins, pour Saad Abid, si la plage d’Aïn Diab est devenue si sale, cela n’est pas à cause des vacanciers. Il accuse plutôt les personnes en charge de nettoyer les plages, durant la haute saison de juin à août, de ne pas faire correctement leur travail. «On ne peut pas attendre des Marocains qu’ils jettent leurs déchets alors que les équipes de nettoyage censées nettoyer ces plages ne mettent pas assez de poubelles à disposition du public», lance-t-il.

Il explique que chaque année, lorsque l’été arrive, la Fondation Mohamed VI pour la protection de l'environnement est chargée de l’animation mais également du nettoyage des plages. La fondation travaille avec des partenaires qui sous traitent le nettoyage des plages. Cependant, le problème d’après Saad met en cause le travail de ces sous traitants. Il explique avoir pris en flagrant délit certains membres des équipes de nettoyage qui ramassent les poubelles en train de les cacher dans des buissons. Les poubelles se sont tellement accumulées que les rats ont envahi cet espace, perçant les sacs en plastique à la recherche de nourriture. «Ca m’a fait mal au cœur de voir ces poubelles atterrir dans ces buissons ! Pourtant ces partenaires chargés de nettoyer les plages sont payés par l’argent public !», regrette-t-il.

L’apparition de tous les cafés qui poussent comme des champignons sur les plages, le temps d’une saison, salit encore plus les plages. «Durant l’été, certaines parties de la plage sont mises en location à des personnes qui vont à leur tour sous-louer ces parties à des cafés qui, très souvent, n’ont aucun cahier des charges. Résultat, on va rencontrer des problèmes d’eaux usées ou de déchets qui ne seront pas correctement jetés», explique-t-il.

L’association «Bahri, Dima clean» continue son combat pour garder ses plages propres. En plus d’organiser prochainement de nouvelles opérations de nettoyage, elle prévoit de multiplier ses visites dans les crèches et les écoles afin de sensibiliser les enfants à l'importance de la protection de l’environnement. L’association recherche également un sponsor afin de financer l’installation de nouvelles poubelles sur les plages.

Vidéo de l'opération de nettoyage menée, en avril, par l'association «Bahri, Dima clean»

.
Auteur : amir
Date : le 17 septembre 2012 à 21h09
pas seulement ain diab mais casa au complet qui est devenue une vraie zaballa a cause de l'invasion de tous les autres especes du maroc; ha la3roubia,ha riafa,ha jbala, ha lmarakchiine,ha lfoussa,ha chlouh...

meme les dirigents de casa ne sont pas oulade lablade pour la plupart.

faut voir le centre ville de casa de maintenant et le comparer avec le centre ville des années 60 et 70...

c,est triste.
ON M'A PISSE DESSUS
Auteur : BabaYahia
Date : le 03 septembre 2012 à 16h59
Je vous le jure un soir j'avais pris le périphérique de CASA et en passant dessous un pont il y avait quelqu'un qui pissait de là haut et j'ai tout ramassé sur le pare-brise, heureusement que toutes les vitres de la voiture étaient fermées.
Il nous faut des responsables pour la saleté de Casa.
Auteur : Abdellah Zerhouni
Date : le 03 septembre 2012 à 11h54
Si j'ai bien compris Casa. sale, c'est la faute aux MRE? Je suis Casaoui et en même temps un MRE.
Casa est sale tout au long de l'année 24/24. Vous n'avez qu'à faire un p'tit tour dans les quartiers chaabi et vous verrez par vous même cette saleté dans les rues: des poubelles éventrées, le reste des marchandises jetées à plein sol sur des trottoires aussi bien devant des écoles et j'en passe...
Alors que les MRE, ils sont partis, Casa. est toujours sale. Il vous faut des boucs émissaires pour vos fautes.
Dernière modification le 03/09/2012 11:55
notre point noir
Auteur : sarafansud
Date : le 03 septembre 2012 à 11h39
c'est le point noir de la société marocaine.et ce n'est pas une fiérté.pour le moment, le marocain ne se sent pas concérné par la propreté,l'environnement.,le recyclage des déchets et l'hygiéne.nous avons besoin de coups de pieds au dérrière et des coups de bâton pour faire un geste simple.et le résultat n'est pas garanti.
j'ai vu de mes yeux vu,des policiers jeter des boutéilles vides de leur voiture en roulant et en centre ville.des femmes qui du 2 ou 3eme étage jettent leurs déchets
dans la rue.
comment dans ce cas demander a la population dêtre propre.
le marocain n'a pas encore atteint le stade de maturité
hygiénique.il est au stade de balbutiement.
c'est regrétable.il faut juste ésperer que les mentalités changent.
mais ce n'est pas pour demain.
apres avoir mangé
Auteur : sarafansud
Date : le 03 septembre 2012 à 11h15
quand tu es invité chez quelcun,tu bois le thé ,tu manges.et aprés tu vas aux toilettes.et là ,c'est trop tard.(.lol )
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate