Menu

Sport Publié

Aouita, Benkirane et Ouzzine discutent des JO de Rio de 2016

L’ancien champion olympique marocain, Saïd Aouita, n’a pas été tendre avec l’athlétisme marocain lors des JO 2012. Après la débâcle de nos athlètes à Londres, le chef du gouvernement et le ministre des Sports ont souhaité écouter l'ancien champion pour mieux réformer le sport au Maroc.

Temps de lecture: 2'
Saïd Aouita demeure plein d'espoir pour l'athlétisme marocain. (Archives/DR)

Avec ses déclarations tonitruantes sur le dopage et de possibles révélations au journal Al Massae, début août, Saïd Aouita, médaillé d'or du 5000m aux JO de 1984, a jeté un joli pavé dans la marre du sport au Maroc et de l’athlétisme en particulier. Sa sortie médiatique a irrité bon nombre de décideurs et des menaces de poursuites ont même été prononcées.

Si des médias internationaux ont immédiatement contacté l’ancien champion olympique marocain pour négocier l’exclusivité de ses révélations, des proches lui ont conseillé de garder ses confidences pour les autorités marocaines. «J’ai tout de suite appelé Saïd pour désamorcer la bombe médiatique qu’il venait de lancer. Avec toutes les affaires de dopage qui ont entaché l’athlétisme marocain, c’était inutile d’en rajouter», confie ce proche ayant requis l'anonymat.

Stratégie payante puisque, la semaine dernière, Saïd Aouita a été reçu par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, puis par Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports. Au menu de ces longs entretiens, la situation de l’athlétisme et du sport au Maroc mais aussi la lutte contre le dopage.

Saïd Aouita explique avoir été clair, direct et précis concernant les maux qui touche le sport national. «Concernant le dopage je m’en tiendrai aux discussions privées avec le chef du gouvernement et le ministre des Sports. Je ne souhaite pas ternir l’image de mon pays en étalant notre linge sale en public. J’ai senti une réelle volonté de combattre le dopage dans notre pays, que ce soit avec M. Benkirane ou M. Ouzzine», a-t-il précisé.

Un avenir en or pour l’athlétisme marocain

Les deux entretiens ont également porté sur les différents leviers à activer pour redorer le blason du sport national. Pour Saïd Aouita l’objectif est clair : «il faut aujourd’hui mettre en place les mécanismes afin de récolter un maximum de médailles aux JO de Rio en 2016. Il faut concentrer nos efforts sur les distances qui nous réussissent. Le Maroc peut former une bonne dizaine de champions pour 2016. Nous l’avons fait dans le passé, nous pouvons de nouveau constituer une génération de champions.»

Lors de notre rencontre vendredi dernier, on sentait un Saïd Aouita passionné lorsqu"il nous racontait dans le détail les plus beaux moments du sport marocain. Finies les déceptions, oubliées les rancœurs, le champion olympique était insatiable sur l’avenir de l’athlétisme au Maroc avec dans les yeux cette petite flamme synonyme d’espoir. Peut-être que dans les prochains changements que connaitra le sport au Maroc, Saïd Aouita occupera de nouveau une place de choix. 

CHANTAGE à la marocaine !
Auteur : paris2000
Date : le 31 août 2012 à 12h29
Aouita ne fera rien de special pour l athlétisme Marocain !
il avait déja critiquer à plusieurs reprise son pays le Maroc à Al jazzera ...

Et maintenant il aire son 'CHANTAGE' pour rentrer dans les rangs pour profiter partager le gateau ...

noter le on verra !
Il était temps
Auteur : Maaaaroc
Date : le 29 août 2012 à 01h13
il faut donner à César ce qui revient à César. Pourquoi Sebastien Coe et pas Aouita. Qu'on le veuille ou non c un spécialiste de l'atlantisme et il faut profiter de son expérience et surtout reconnaitre son apport. Respect champion !
????
Auteur : momog
Date : le 29 août 2012 à 01h09
Pourquoi Aouita a attendu la fin des JO pour ouvrir sa gueule? Pour moi il est plus responsable moralement que ceux qui président aux destinées du sport marocain. Alors rencontrer benkirane ou ouzzine ou n'importe quel autre singe du pouvoir n'a absolument aucune importance car il est de notoriété publique que dans ce pays c'est l'hypocrisie et le mensonge sont de mise dans tous les domaines et pas qu'au sport!!!
.
Auteur : amir
Date : le 28 août 2012 à 21h36
le ''grand'' aouita est devenu petit. tres petit.

il vient de faire preuve d'une grande lacheté; il a changé d'avis a 180degres. ils vient d'entrée dans le rang.il est devenu comme nous tous .

il a exercé un chantage pour devenir ''important' dans le sport marocain et avoir bezzaf dial les avantages qui vont avec et comme tous il utilise la meme demagogie dial jouj frank: l'interet du pays,le patriotisme,''je veux travailler pour le bien de mon maroc'',patati,patata....

c'est tres simple et pas besoin de gloser sur tout ça.

je me demande si la corruption n'est pas une seconde nature chez la grande majorité de chez nous...meme moi.
Dernière modification le 28/08/2012 21:41
Bonne initiative
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 28 août 2012 à 21h20
C'est ce qu'on attend de notre gouvernement, contacter tous ceux qui ont été écartés de la scène sportive pour une raison ou une autre, les écouter pour diagnostiquer le malaise vient d’où et profiter de leur expérience internationale pour remettre notre sport sur les bons rails.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com