Menu

Grand Angle

Maroc : Les médecins publics arrivent à un accord avec le gouvernement sur leur statut

Après plus de dix ans, une revendication des médecins publics sur leur statut socioéconomique en adéquation avec la valeur de leur diplôme a été entendue par le gouvernement. La centrale syndicale représentante des praticiens compte tenir d'autres réunions avec l'exécutif, afin de discuter des autres accords à venir.

Publié
Signature de l'accord sur les salaires des médecins publics entre le SIMSP, le ministère de la Santé et le ministère délégué en charge du budget / Ph. SIMSP
Temps de lecture: 2'

À l’issue d’une réunion tenue mercredi après-midi, le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) et le ministère de la Santé se sont accordés sur la mise en application d’un nouvel accord prévoyant un passage des salaires des praticiens de l’indice 336 à 509 de manière effective, grâce à l’équivalence du doctorat en médecine avec le doctorat d’État. Dans un communiqué parvenu à Yabiladi, la centrale s’est félicitée de cet «aboutissement d’une mobilisation qui a duré plus d’une décennie».

L’accord a été acté avec le SIMSP, le ministère de la Santé et de la protection sociale et le ministère délégué en charge du budget auprès de la ministre de l’Économie et des finances représentant le gouvernement. Concernant les infirmiers et les techniciens de santé diplômés d’État au deuxième degré (échelle 9), il prévoit une promotion globale avec un passage à l’échelle au-dessus. Pour les médecins, pharmaciens et dentistes du secteur public, il prévoit une mise en œuvre du changement de l’indice 336 à 509 sur deux ans, à partir de janvier 2023.

Selon un document de synthèse de la réunion, consulté par Yabiladi, cet accord est par ailleurs conçu «dans le cadre des instructions royales relatives à la protection sociale ainsi que la valorisation des ressources humaines du secteur de la santé, en harmonie avec cette politique».

Un accord aligné sur la protection sociale et la réforme de la santé

La même source a indiqué que cet accord est intervenu comme l’«aboutissement d’un processus de dialogue social qui continuera encore avec les syndicats représentés, en attendant de signer de prochains accords sur les autres revendications soumises par les partenaires sociaux, dans le but d’améliorer la situation des différentes catégories professionnelles de la santé».

«Avec les efforts que nous avons observés ces derniers mois, la volonté royale exprimée de porter une attention particulière à la protection sociale généralisée, le changement du gouvernement et l’intérêt porté à la réforme du système de la santé, en termes de qualité des prestations, mais aussi au niveau de la situation socioéconomique du personnel, nous avons aujourd’hui le fort espoir que les garanties soient réunies pour opérer ce changement de manière concrète», a déclaré Dr. Alaoui Montadar, secrétaire national du syndicat, contacté par Yabiladi. Pour lui, cet accord fait partie aussi des «mesures incitatives préconisées entre plusieurs autres, afin de limiter la migration des jeunes praticiens qui pourrait mettre à mal les réformes à venir».

En décembre 2015, puis en août 2020, le SIMSP avait obtenu un engagement du ministère de tutelle sur le passage de l’indice 336 à 509 pour les médecins et la révision de leurs salaires en adéquation avec l’équivalence de leur diplôme. Mais la mise en œuvre est restée lettre morte, surtout dans le contexte de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19.

Article modifié le 24/02/2022 à 09h50

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com