Menu

Breve

Sahara : De Mistura est arrivé chez le Polisario

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

Après le Maroc, Staffan de Mistura est arrivé dans les camps de Tindouf, ce samedi. En attendant une réunion avec Brahim Ghali, le Polisario a concocté tout un programme pour l'envoyé de l'ONU, marqué par de nombreuses rencontres avec des membres de sa direction et ses organisations parallèles (femmes et jeunesse) ainsi que des visites d'écoles, d'un musée et le siège du Croissant rouge du Front. L’Italo-suédois marche ainsi sur les traces de ses prédécesseurs, Horst Köhler, Christopher Ross et Peter van Walsum qui avaient subi le même agenda lors de leurs voyages dans les camps.

Ces réunions répondent à des objectifs politiques ayant permis au Front de gagner le soutien de l’ancien secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, lors de son déplacement à Tindouf en mars 2016. Au grand dam du Maroc, le Sud-coréen avait promis que l’ONU «fera son possible pour organiser un référendum d’autodétermination» au Sahara occidental, qualifiant la présence marocaine sur le territoire d’ «occupation».

La tournée de De Mistura devrait permettre le retour de Mustapha Sidi El Bachir, le «ministre des territoires occupés et de la diaspora sahraouie», l’auteur de la déclaration polémique la «RASD n’est pas un Etat». Son nom figure sur le programme des responsables du Polisario devant se réunir avec l’émissaire de l’ONU.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com