Menu

Environnement Publié

Maroc : Veolia renonce à la gestion de l’assainissement à Rabat

Après l’annonce de son départ imminent de Rabat, Veolia vient de revenir sur sa décision d’assurer la gestion de l’assainissement de la ville durant la période transitoire précédant la nomination d’une nouvelle société délégataire. Bien que les autorités de la capitale, préparées, aient immédiatement pris le relais, il n’en demeure pas moins que cette «crise» inédite appelle à une réforme sans plus tarder de la gestion des Contrats délégués. 

Temps de lecture: 3'
Veolia vient d'annoncer qu'elle refusait de gérer la gestion des déchets de Rabat durant la période transitoire précédant la désignation d'une nouvelle société délégataire

La problématique de la gestion des déchets ménagers continue de tarauder l’esprit des conseillers municipaux de la ville de Rabat. Veolia, qui assure ce service depuis 2002, a en effet officiellement annoncé son départ imminent de la capitale, refusant de prendre en charge le nettoyage de la ville durant la période transitoire qui précéde le lancement de l’appel d’offres pour la remplacer, informe le Matin. Dans une lettre officielle adressée le 25 juillet dernier par l’entreprise à la mairie de Rabat, celle-ci a fait savoir son refus d’assurer la gestion transitoire des déchets de la capitale, rompant ainsi l’accord conclu quelques jours plus tôt avec les autorités de la ville dans lequel elle s’était engagée à le faire.

Quelques jours après cette annonce, l’Association pour le Contrat Mondial de l’Eau au Maroc (ACME Maroc) publiait un communiqué dans lequel il est écrit : «La rupture de facto et unilatérale de la part de Veolia du contrat de gestion déléguée qui la liait à la Mairie de Rabat au sujet de l’assainissement vient confirmer un processus de désengagement entamé par le groupe privé au début de l’année 2012 dans le transport urbain.»

Gestion des déchets : le conseil de Rabat prend le relais

Du côté des élus municipaux, la volte-face de Veolia, bien que choquante, était attendue si bien que les autorités rbatis s’étaient mis à pied d’œuvre dès le lendemain de l’annonce du départ de l’entreprise française. Depuis lors, le conseil municipal a entrepris par lui-même la gestion directe de la collecte des déchets de la ville, «appliquant ainsi l’article 25 du contrat qui le lie à Veolia et qui lui donne le droit de gérer directement ce service public au cas où la salubrité de la ville serait non respectée» précise le Matin. Cette «mise-en-régie» devrait se poursuivre jusqu’à la fin de la période transitoire, en attendant la nomination d’une nouvelle société délégataire, poursuit le journal.

Durant cette période estimée à quatre mois, un régisseur devrait être appointé par le conseil de la ville. Il aura pour mission de gérer le budget de 45 millions de DH mis à sa disposition pour le paiement des factures, la gestion des équipes et l’entretien du matériel de Veolia, et ce, dans l’attente de l’arrivée de la nouvelle société.

Notons qu'il est curieux qu’une enveloppe si conséquente soit allouée à l’assainissement de la capitale alors que Veolia justifiait, en partie, la suspension de ses activités de ramassage et de nettoyage par un problème de règlement de ses honoraires de la part des autorités de la ville. «Qu’est-ce-que vous croyez ? Une société française, une multinationale en plus, arrive comme ça au Maroc et il faut qu’elle travaille et assure elle-même son propre règlement ? C’est pas logique», s’était d’ailleurs indignée une source de l’entreprise, contactée par la rédaction de notre site le mois dernier.

La nécessaire redéfinition des cahiers des charges

Problème de versement des honoraires ou pas, pour le site leaders.com, l’arrêt de Veolia est condamnable sur les «plans juridique, moral et politique et (…) appelle à une révision fondamentale des politiques de l’Etat et des collectivités locales au sujet de leur approche des services publics de base», notamment en ce qui concerne l’élaboration des cahiers des charges. De fait, ces derniers continuent de manquer de précision et de cohérence, correspondant «davantage aux intérêts et vision du capital privé que ceux des collectivités territoriales censés en bénéficier».

C’est pourquoi de nouveaux cahiers des charges seraient en cours d’élaboration au sein de la wilaya rbati. Selon le Matin, ceux-ci devraient comporter de nouveaux termes de référence comme la définition du mode de collecte approprié à chaque quartier, la spécification du matériel à utiliser, le mode de conteneurisation approprié à chaque secteur urbain, ou encore les résultats attendus de la part des sociétés délégataires. Une fois tracés, ces nouveaux termes devraient venir renforcer les contrats de Gestion déléguée, permettant ainsi d’éviter que le type de «crise » entre Veolia et Rabat ne se reproduise ailleurs au Maroc.

Société privée...
Auteur : abde12
Date : le 21 août 2012 à 09h59
Riches au Maroc ! Non un pays d'attardés... Un organisme de l'état chargé de collecter et de traiter les déchets ménagers, c'est si dur à mettre en place ?

Dernière modification le 21/08/2012 10:19
on est des assistés!!
Auteur : mido36125
Date : le 10 août 2012 à 01h50
Franchement si on n'arrive meme pas à ranger nous memes nos ordures, bientot on appelera des entreprises francaises pour nous torcher le cul...Pourtant c'est pas très dur, de la main d'oeuvre pas chère qui fout rien , tu la ramasses a la pelle; des usines de fabrication, recyclage et des terrains pour le stockage (y a qu'a s'eloigner un peu des centres urbains) . Alors de deux choses: ou le gouvernement veut garder un rapport privilégié avec la france en offrant la chance à toutes leurs grandes entrprises fr d'acquerir des marchés chez nous ( A mon avis on a deja assez donné entre les avions airbus , lydec et j'en passe) ou bien notre gouvernement manque d'initiative:cette alternative me semble plus vraisemblable étant donné que ce serait un investissement à long terme , que le budget de départ serait assez conséquent et un peu compliqué à débloquer surtout dans la situation de crise qui est entrain de nous submerger et enfin un plan d'organisation et de production à déléguer à des entreprises "marocaines "par le biais d'appels d'offres ...ce serait un vrai bazar mais kif kal elmatal :"lli bgha la3ssal y sber 3la kriss n7el"
Ils faisaient comment dans le temps?
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 09 août 2012 à 17h51
Dans les années 60"-90", la ville de Rabat était très très propre, et sans aucunes aides étrangères, s'il vous plait!
On disait même que la Mairie mettait un agent sous chaque arbre pour ne pas laisser ses feuilles tomber par terre!
Et maintenant ils vont chercher des sociétés multinationales pour nettoyer la Capitale!
C'EST UNE HONTE.

Le marocain est contre tous les multinationales mafieux qui viennent s’installer au Maroc pour les productions et les distributions des eux, de gaz, de l'électricité, des mines, de la pêche, de la production et la distribution des produits agricoles et j’en passe..
Le marocain n’est pas prêt à s’appauvrir pour ces sociétés étrangères de voleurs qui rôdent partout dans le monde, pour dépouiller, et surfacturer les pays et leurs populations.

STOP AUX MULTINATIONALES MAFIEUX AU MAROC!

Dernière modification le 09/08/2012 17:53
PILLEURS DE ROUES DES POUBELLES....
Auteur : Daït Aoua
Date : le 09 août 2012 à 11h25
Qu'on éradique très sévèrement d'abord les pilleurs de roues des poubelles. Ceux là mêmes qui renversent les poubelles d'ordures à la recherche à la recherche de saloperies. Comme si mon epouse, comme toutes les epouses vont lui laisser dans la poubelle un lingot d'or....pffff personnellement ainsi que mes voisins chaque fois qu'on tombe sur un abruti...fouineur.....on lui fait passer un mauvais 1/4 d'heure ....ou alors direct Hop commissariat.....
ordures
Auteur : georges
Date : le 09 août 2012 à 10h09


compare a l'europe ou on pratique le tri selectif permettant
de mieux gerer les dechets , et recycler ,
ce que l'on voit sur les trottoir marocains releve de la complete desorganisation, et manque de civisme elementaire,
il faut donc payer ,
et çà au maroc payer dans un sens çà va , mais payant dans l'autre sens sortie c'est tres compliqué ,!!!!!!!
beaucoup comprendront ,
Alors , comme au maroc il y a des cerveaux et en Chine plein de camions poubelles neufs prets a etre importes , car evdement on peut pas les faire au maroc ,
ben avec tout cela , le maroc peut ramasser et gerer ses ordures sans faire appel a une ste française ,
charité bien ordonnée commence pas soi meme .
Que faites vous des chomeurs ?????
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate