Menu

Article

Ramadan : Le rétropédalage de la mairie de Gennevilliers

Après avoir suspendu quatre moniteurs de colonies de vacances musulmans qui observaient le jeûne, la mairie de Gennevilliers vient de faire marche arrière. Cette municipalité communiste, dirigée par Jacques Bourgoin, a décidé de renoncer à «imposer l'application de l'article incriminé du contrat de travail», à savoir celui qui imposait aux salariés de déjeuner pendant le mois de ramadan. 

Publié
Ph : Illustration
Temps de lecture: 3'

C’est un véritable revirement de situation qui vient de se produire à la mairie de Gennevilliers. La semaine dernière, quatre moniteurs de colonies de vacances musulmans, employés par la municipalité, avaient été suspendus de leurs fonctions pour avoir observé le jeûne. Lundi, la Ville s’est justifiée, en expliquant que «les quatre jeunes hommes n'ont pas respecté, en cours de séjour, les obligations de leur contrat de travail, pouvant ainsi mettre en cause la sécurité physique des enfants dont ils avaient la responsabilité». Mardi, la mairie annonce qu’elle n’obligera plus ses salariés à déjeuner pendant le mois de ramadan.

L’article 6 du contrat de travail signé par les moniteurs, stipulant que tout animateur devra veiller «à ce que lui-même ainsi que les enfants participant à la vie en centre de vacances se restaurent et s'hydratent convenablement, en particulier durant les repas» et à ce qu’il soit «en pleine possession de ses moyens physiques», sera en effet retiré. Le maire PCF Jacques Bourgoin a décidé de «ne pas imposer l'application de l'article incriminé du contrat de travail sur le mois d'août». Ainsi, «pour conserver ses exigences en termes de sécurité physique des enfants», la mairie compte renforcer les contrôles dans ses centres de vacances, annonce un communiqué de la mairie, relayé par la presse française.

Discrimination ?

«L'article a été mal interprété», a assuré le maire. «Tout est parti d'un accident qu'il y a eu il y a deux ans, où deux enfants avaient été blessés parce que la conductrice du minibus, qui jeûnait, avait fait un malaise», rappelle-t-il. «C'est pour cela qu'on a ajouté cet article au contrat de travail, mais comme l'article apparaît pour certains discriminatoire, on souhaite que le débat soit posé de manière sereine», a-t-il poursuivi. Cela suffira-t-il à faire changer d’avis l’Observatoire contre l’islamophobie ?

Quelques heures avant le rétropédalage de la mairie, le président de cette institution, Abdallah Zekri, avait annoncé son intention de porter plainte contre la mairie pour discrimination. «La liberté religieuse est une liberté fondamentale et on ne peut en aucun cas interdire à une personne de pratiquer sa religion. L'observatoire se réserve le droit de porter plainte pour discrimination», avait-il indiqué.

Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), avait lui estimé que la décision de la mairie «est de nature à porter atteinte à la liberté religieuse des animateurs de colonies qui pratiquent le jeûne», une «pratique millénaire commune à de nombreuses traditions religieuses et philosophiques». Des «centaines de millions de personnes» observent le jeûne sans qu'il soit «un frein à l'exercice de leur activité professionnelle», a-t-il rappelé, tout en soulignant que «la jurisprudence musulmane a prévu des aménagements pour les personnes qui en jeûnant mettent leur santé en péril».

L’UMP défend les moniteurs

Contre toute attente, Jean-François Copé partage le même avis (ou presque) que le CFCM. Le secrétaire général de l’UMP a laissé entendre que le maire de Gennevilliers n’aurait pas dû suspendre les quatre moniteurs. «Pour ma part, je considère que les pratiques religieuses, dès lors qu'elles sont tout à fait conformes à la laïcité c'est-à-dire subordonnées aux lois de la République, doivent être pleinement respectées», a-t-il confié au micro d’Europe1. Et d’ajouter : «Personne n'a jamais démontré que la pratique du ramadan empêchait nos compatriotes de confession musulmane de travailler».

En tout cas, si cette affaire est la première du genre à suciter un véritable débat, d'autres cas similaires avaient eu lieu dans le passé, notamment à Fontenay-sous-Bois, où la mairie avait interdit à ses moniteurs de centres de vacances de pratiquer le ramadan dans un «souci strict de laïcité». 

Ce n'est qu'une partie remise!
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 01 août 2012 à 18h39
Je connais ces castards, bientôt ils vont trouver d'autres arguments pour licencier, un ou même les quatre moniteurs de colonies de vacances musulmans, ou tout simplement, attendre l'année prochaine pour ne plus en engager.

Certains maires français se rendent parfois de plus en plus ridicules avec leurs raisonnements, et leurs lois décidées à tout azimuts contre les citoyens français et surtout contre les étrangers.
Des dirigeants péteux , qu'ils soient, "maires, ministres, employés etc.." qui ne cherchent qu'à se faire valoir.

Je comprends pourquoi les citoyens français arrivent en masse pour s'installer en Belgique, où ils sont la plus forte communauté d'immigrés dans ce pays, surtout à Bruxelles ou sur la frontière..
D'autres viennent pour se soigner, étudier, passer leurs fins de vies dans les homes belges etc..

Les citoyens n'ont plus confiance en leurs dirigeants français..
Leur Coq ne chante plus, depuis plusieurs décennies déjà.
Dernière modification le 01/08/2012 18:51
abdo laisses nous notre politique française !
Auteur : Français conscient
Date : le 01 août 2012 à 18h23
si vous votez tous à gauche notre Copé n'a pas besoin de tourner sa veste, puisqu'il ne pourra pas récupérer vos voix !

c'est pas en votant pour la gauche, dans l'espoir d'avoir des frontières, qui s'ouvrent, que l'on fait de la politique ! les 200 mosquées en construction n'ont pas été entreprises avec mimolette ! Sarko a mené pour la France la même politique que n’importe quel pays du monde qui contrôle son immigration et mimolette appliquera la même politique car il en dépend de la stabilité du peuple français.

au Maroc aujourd'hui 10 000 subsahariens officieusement sont sans papiers ce qui posent de gros problèmes au Maroc.

la dictature des minorités n'est jamais une bonne chose dans une démocratie et une démocratie cela se mérite et cela se respecte, surtout quand les gens proviennent de pays où elle ne pourra jamais exister !

tu peux t'exprimer et pratiquer ta religion en France sans aucun problèmes, alors que juifs et chrétiens sont pourchassés dans de nombreux pays musulmans !

il faut savoir apprécier les choses ! la liberté elle existent chez nous, et je ne connait aucun pays musulman dans le monde où la liberté soit de mise. je dis bien aucun !

alors soit heureux de pouvoir parler su ce site sans contrainte et de dialoguer sans menaces !
@abdo
Auteur : catzéro
Date : le 01 août 2012 à 16h30
Même ton François Copé n'est pas d'accord avec toi, c'est bizard il retourne sa veste, comme quoi le vote des musulmans commence à être considéré.

Et comme tu le sais nous on vote à GAUCHE.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com