Menu

Breve

Maroc : Liberté provisoire refusée à Fatima Zohra Ould Belaid, audience reportée au 13 décembre

Publié
La militante marocaine Fatima Zohra Ould Belaid a été arrêtée jeudi à Tanger. / DR
Temps de lecture: 1'

Le tribunal de première instance de Tanger a reporté au 13 décembre l’audience de l’affaire de la militante marocaine Fatima Zohra Ould Belaid. Poursuivie en état de détention provisoire suite à deux plaintes, dont une déposée en août, elle est accusée d’avoir incité, entre autres, à des manifestations prétendument illégales à l'université de la ville du Détroit. Ces dernières interviennent dans le cadre des nouvelles conditions d’accès au concours de recrutement des cadres des Académies régionales d’enseignement et de formation (AREF).

Selon Alyaoum 24, le report de l’audience a été demandé pour préparer la défense, tandis que des camarades de la militante n'ont pas réussi à convaincre la présidente d’une ONG pour retirer la deuxième plainte. En effet, Fatima Zohra Ould Belaid est également poursuivie pour «abus de confiance», car accusée selon la seconde plainte présentée en août dernier par ladite ONG de «détournement de biens». Dans le cadre de la première, la militante et membre de l’association ATTAC est poursuivie par la présidence de l’université pour «intrusion illégale sur le campus universitaire et incitation d'étudiants à manifester».

Fatima Zohra Ould Belaid, 30 ans, est connue pour son activisme dans le Mouvement du 20 février et dans des ONG comme la section marocaine d’ATTAC. À Tanger, elle a créé une coordination pour les étudiants universitaires au chômage.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com