Menu

Article  

Le Maroc et Israël signent un accord militaire, le premier entre Tel Aviv et un pays arabe

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz et le ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale Abdellatif Loudiyi ont signé, ce mercredi à Rabat, un protocole d’accord militaire, qui doit permettre une «coopération plus fluide» entre le Maroc et Israël en matière de défense.

Publié
Abdellatif Loudiyi et Benny Gantz, mercredi à Rabat, après la signature du premier accord militaire entre le Maroc et Israël. / DR
Temps de lecture: 2'

Le Maroc et Israël ont signé, ce mercredi, un protocole d’accord militaire, le premier du genre entre Israël et un pays arabe. Cet accord a été signé du côté marocain par Abdellatif Loudiyi, ministre délégué en charge de l'Administration de la défense nationale, et du côté israélien par le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz.

L'accord officialise les liens de défense entre les deux pays, permettant une coopération plus fluide entre leurs établissements de défense et facilitant pour Israël la vente d'armes au royaume, écrit Times of Israël. Avec la signature du protocole d'accord, les ministères de la Défense et les armées des deux pays peuvent «plus facilement communiquer et partager des renseignements, alors qu'auparavant, une telle communication n'était possible que par l'intermédiaire de leurs services de renseignement respectifs», ajoute-t-il.

«Cela permettra le début d'une coopération officielle en matière de sécurité entre les deux [pays]. L'accord comprend la formalisation du partage de renseignements et permettra d'établir des liens entre leurs industries de la défense, les achats de défense et les exercices conjoints», a déclaré le ministère de la Défense.

«Nous venons de signer un accord de coopération militaire – avec tout ce que cela implique – avec le Maroc. Il s'agit d'un événement très important qui nous permettra d'entrer dans des projets communs et d'autoriser les exportations [de défense] israéliennes ici. Je pense que les liens entre le Maroc et Israël doivent continuer à se resserrer, à se développer et à s'étendre.»

Benny Gantz

Un accord «sans précédent»

Un responsable du ministère de la Défense a confié, que si Israël entretient des liens de sécurité étroits avec la Jordanie et l'Égypte, avec lesquels il a également des accords de paix, il n'a pas de protocole d'accord avec eux, ce qui rend l'accord avec le Maroc «sans précédent».

Benny Gantz a atterri, mardi soir à Rabat, pour la première visite officielle d'un ministre israélien de la Défense au Maroc, après la normalisation des deux pays l'année dernière. Le ministre de la Défense a débuté son voyage mercredi, par une visite au Mausolée Mohammed V. Il a ensuite rencontré son homologue, Abdellatif Loudiyi et signé les protocoles d'accord.

En application des hautes instructions du roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'Etat-Major des Forces armées royales, le général de Corps d'Armée Belkhir El Farouk, Inspecteur général des FAR a reçu le ministre israélien de la Défense, au quartier général de l'Etat-Major des FAR à Rabat, indique la page FAR-Maroc. «Les deux parties ont discuté des questions de coopération militaire entre les Forces armées royales et Israël dans le cadre de l'accord de coopération militaire signé aujourd'hui entre les deux pays, qui est le premier accord du genre entre Israël et un pays arabe», ajoute-t-on.

En plus du voyage de Gantz représentant la première visite officielle d'un ministre de la Défense, c'était la première fois que des soldats des Forces de défense israéliennes en uniforme se rendaient au Maroc. Trois officiers du cabinet du ministre faisaient partie de la délégation israélienne, dont deux d'origine marocaine : Le secrétaire militaire du ministre, le brigadier général Yaki Dolf (dont les deux parents sont nés au Maroc) et le colonel Noam Arbeli (dont la mère est née au Maroc et a déménagé en Israël en 1961).

Les commentaires sur cet article ont été fermés
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com