Menu

Breve

Un responsable militaire du Polisario tué lors d’une attaque par drone des FAR

Publié
Un soldat marocain dans un poste au Sahara, le 23 novembre 2020. / Ph. Fadel Senna - AFP
Temps de lecture: 1'

Un commandant de la «cinquième région militaire» du Front Polisario aurait été tué, dimanche, dans une attaque lancée par un drone, à l’Est du mur de sécurité marocain au Sahara. Des sources consultées par le média espagnol La Razón ont confirmé l’attaque, menée contre «un véhicule 4x4 immatriculé mauritanien, qui roulait près du mur de sécurité marocain, dans la zone de Gleibat El Foul».

La même source précise que le bilan exacte des victimes de cette attaque reste inconnu, alors que la nouvelle n'a pas été confirmée par les médias du Polisario. «On sait qu'il y a une personne blessée, mais sans plus de détails», précise-t-on, en rappelant que le Maroc est également «silencieux» sur ce type d'attaques.

La Razón rappelle qu’en avril dernier, le Front a perdu son chef du corps de la «gendarmerie», Dah El Bendir dans une attaque de drone, confirmée cette fois par le Front Polisario.

Pour sa part, le média pro-Polisario Ecsaharaui a indiqué hier, que «trois bombardements marocains», auraient eu lieu à l’Est du mur des sables, accusant les FAR d’avoir tué «11 civils». La même source n’évoque pas de victimes parmi les éléments armés du Front.

Depuis le 13 novembre 2020, date de l’annonce par le Polisario de son retrait de l’accord du cessez-le-feu de 1991, le mouvement séparatiste a déploré au moins 13 pertes humaines dans ses rangs armés, selon un bilan établi par le média proches de la direction du mouvement.

Article modifié le 2021/11/16 à 19h44

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com