Menu

Breve

Phosphates : Le Polisario irrité par une première exportation en 5 ans vers l'EU

Publié
Photo d'illustration. / Andres Putting - Ekspress Meedia
Temps de lecture: 1'

L’Estonie, membre de l’Union européenne, est désormais dans le viseur du Front Polisario. Mardi, le mouvement séparatiste a dénoncé, à travers son ONG Western Sahara Resource Watch (WSRW), l’arrivée d’une cargaison de phosphate en provenance du Sahara, transporté par le vraquier Nazenin, battant pavillon des Îles Marshall. 
 
Ainsi, l’ONG a assuré que le navire a déchargé de la roche phosphatée dans le port estonien de Sillamäe le 18 octobre 2021. «Il s’agit de la première fois qu'une cargaison de phosphate arrive en Europe depuis octobre 2016, lorsqu'une cargaison de minerai a été expédiée au port lituanien de Klaipeda», ajoute la même source. WSRW indique qu’il s’agit de la même entreprise à l'origine des deux importations, à savoir EuroChem, société à capitaux russes basée en Suisse. Elle précise aussi que c'est la première importation opérée depuis le Sahara vers l’Estonie.
 
L’ONG du Polisario dénonce, par ailleurs, une «fausse promesse» présentée par la société en 2016, lorsqu’elle avait assuré que «le Groupe n'a pas l'intention d'acheter de la roche phosphatée du Sahara Occidental en 2016 ou à aucun moment dans un avenir prévisible». Elle critique également l’absence de réaction de la part dudit groupe, après avoir été contacté à trois reprises, le mois dernier, pour «demander des explications».
 
La même source rappelle qu’EuroChem possède non seulement une usine d'engrais à l'intérieur même du port de Sillamäe, mais propose également des services logistiques par rail ou par camion vers l'Europe et la Russie. 

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com