Menu

Article

Sahara : Le Polisario demande à l’ONU d’élargir le mandat de la Minurso

Profitant de la faiblesse de la position marocaine sur l’affaire Christopher Ross, le Polisario contre-attaque sur un dossier qui tient à cœur à Ban Ki-moon : l’élargissement des prérogatives de la Minurso.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Le Polisario vient de réitérer sa demande aux Nations-Unies d’élargir le mandat de la Minurso. Cette requête figure dans une lettre adressée, jeudi, par Mohamed Abdelaziz au secrétaire général de l’ONU. Dans sa missive, le chef du Front appelle le diplomate sud-coréen à «intervenir d’urgence» afin que la mission des Nations Unies au Sahara puissent «s’acquitter pleinement de son rôle» à savoir : «la surveillance des droits de l’Homme et en rapporter les faits et les violations, la liberté de mouvement et de communication avec les Sahraouis et la tenue dans les plus brefs délai du référendum au Sahara». Des demandes puisées dans le rapport que Ban Ki-moon présentait, sur la base des observations de Christopher Ross, en avril dernier aux membres du conseil de sécurité.

Remplacer le drapeau marocain sur le siège de la Minurso

Par ailleurs, cette correspondance intervient dans un contexte, plutôt, favorable au Polisario. Des informations circulent, en effet, avec insistance attribuant au nouveau chef de la Minurso, l’Allemand Wolfgang Weisbrod-Weber son intention de remplacer le drapeau marocain qui flotte sur le siège de l’ONU à Laâyoune par celui des Nations-Unies.

Dans son rapport sur le Sahara, Ban Ki-moon s’était plaint du nombre de drapeaux aux couleurs nationales qui entourent les locaux de la Minurso, le rendant, selon ses dires, difficile de le séparer d’une administration marocaine et du coup moins identifiable pour les Sahraouis. Une mesure qui pourrait être accompagnée par le changement des plaques d’immatriculation marocaines sur les véhicules de la Minurso par celles de l’ONU. Ce dernier point figurait également dans le document du diplomate sud-coréen.

L’annonce de ces initiatives et l’envoi de la lettre du Polisario à Moon mettent davantage de la pression sur le royaume qui peine à rallier les acteurs majeurs, dont notamment les Etats-Unis, sur le dossier du Sahara à sa demande de remplacer l’envoyé personnel du SG de l’ONU, Christopher Ross par un autre médiateur.

le clown de Ban Ki-moon
Auteur : sofiane3500
Date : le 21 juillet 2012 à 13h12
ce chien de ban ki-moon ne connais rien , monsieur ban ki-moon pourquoi tu va pas t occuper des problemes en palestine?? monsieur ban ki-mon le probleme de la syrie , le probleme de sbta ? le probleme de melilla ?? monsieur ban ki-moon tu es un vendu tu es un chien toi , ross et ces fils des francais ces algeriens ces tetes de mules , je vais vous dire une chose LE SAHARA EST MAROCAIN , et bientot inchallah nous allons recuperer sebta ,melilla et tindouf ,vive notre roi vive le peuple marocain vive les marocains qui ont une fierte et qui défende leur patrie qui investisse au maroc , vive l armee marocaine
Ban Ki-Hallucine
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 20 juillet 2012 à 23h17
" Ban Ki-moon s’était plaint du nombre de drapeaux aux couleurs nationales qui entourent les locaux de la Minurso ", " le changement des plaques d’immatriculation marocaines sur les véhicules de la Minurso par celles de l’ONU ".
Reste à remplacer les drapeaux Marocains sur les établissements administratifs Marocains par le drapeau du Polisario pour que Mr Ban Ki-Hallucine soit content.

Je ne vois pas l'intérêt de la présence du MINURSO sur notre territoire. On est chez nous et celui qui osera mettre ses pieds sur notre territoire sans autorisation, il sera bien accueilli par notre armée. C'est clair et net, pas besoin de réfléchir.





Dernière modification le 21/07/2012 00:07
Ross, ban qui rêve et www ma idiw oualou
Auteur : Moulay el Bachir
Date : le 20 juillet 2012 à 18h43
Quand cette racaille va t-elle s'arrêter ? Ban qui pète serait bien inspiré de s'occuper d'Israël, de la Syrie et des droits de l'homme écrasés dans les camps de Tindouf. Ban qui dort serait bien inspiré de s'occuper des droits de l'homme bafoués quotidiennement par la junte militaire qui spolie le peuple Algérien des richesses du pétrole et du gaz. Pour que le gouvernement marocain, en général apathique, demande le départ d'un Ross complice des colonels c que les bornes ont été dépassées. L'ONU déjà discrédité sur bon nombre d'affaires doit plier bagage.
La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a. Le Maroc en allant aux 'discussions' (sic) a fini par acréditer l'idée qu'il a quelque chose à donner. Or on ne peut donner ni négocier le non négociable à savoir le Sahara Marocain colonisé et volé par l'Espagne franquiste. L'Algérie des militaires, félons à l'idéal de l'indépendance algérienne, doivent, eux par contre, s'assoir à la table des négociations sur le tracé des frontières. Les gouvernants Marocains seront obligés d'affronter cette réalité qui leur pend au nez. Ils doivent rectifier d'urgence au Sahara, sa frontière réelle, sachant que le mur de défense doit bouger de toute façon. C la seule réponse possible face aux divagations d'une bande de criminels voleurs et racistes soutenus par l'appareil de répression des colonels. Le temps des autruches doit être révolu. Il faut des réponses claires à ce problème qui n'a que trop perduré.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com