Menu

Article

[Droit de réponse] Le CCME dément avoir été invité par le Parlement marocain

Quatre jours après la publication de notre article «CCME : Driss El Yazami pause un lapin au Parlement marocain», dans lequel des parlementaires se demandaient pourquoi Driss El Yazami, Président du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger ne s’était pas présenté à une convocation de la Commission des Finances de la Chambre des Représentants au Parlement fin juin pour faire un bilan de ses activités, le CCME a tenu à répondre à cet article. Il a envoyé aujourd’hui, lundi 16 juillet, un droit de réponse à la rédaction de Yabiladi.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

«Monsieur,

Suite à la parution de votre article intitulé «CCME : Driss El Yazami pause un lapin au Parlement marocain» en date du jeudi 12 juillet 2012, nous avons l’honneur de vous demander, en vertu du droit de réponse garanti par la loi d’apporter à vos lecteurs les précisions suivantes :

1- Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger n’a à ce jour reçu aucune invitation d’une quelconque commission parlementaire. Il est donc totalement faux de prétendre que notre Conseil a décliné une quelconque invitation qui lui aurait été directement adressée.

2- Conformément aux dispositions constitutionnelles (article 160), toutes les institutions constitutionnelles des droits de l’Homme et de bonne gouvernance (mises en place par les articles 161 à 170 de la Constitution) sont tenues de présenter un rapport annuel. Bien évidemment le CCME le fera comme l’ensemble des autres instances.

3- Tout en veillant au respect scrupuleux de ses prérogatives d’institution constitutionnelle indépendante des pouvoirs exécutif et législatif, le CCME a clairement manifesté sa disponibilité à nouer des relations de coopération et de partenariat avec les deux chambres du Parlement. Pour manifester sa disponibilité à œuvrer dans ce sens, le président du CCME a rencontré en compagnie de MM. Aboudrar et Benamor, M. Karim Ghellab le 30 décembre 2011.

4- Dans le même sens, notre Conseil a participé activement, conjointement avec le CNDH, l’ICPC, le CC et l’Institution du Médiateur à l’élaboration de propositions à destination des honorables parlementaires lors du processus d’élaboration du règlement intérieur de la Première Chambre. Ces propositions, au nombre de quatre, avaient pour objectif de multiplier les occasions d’interaction entre les dites institutions et la Première Chambre.

5- Ces propositions ont été soumises lors de la journée d’études sur le règlement intérieur de la Première Chambre organisée par les honorables parlementaires en date du 21 mars 2012 et ont reçu un très bon accueil de leur part. Comme vous le savez, ce règlement n’est toujours pas adopté et encore moins validé par le Conseil constitutionnel.»

Signé : Conseil de la communauté marocaine à l’étranger

démission proche,de driss el yazami du ccme
Auteur : hamid.nice
Date : le 18 juillet 2012 à 12h26
nous venons d'apprendre que M. Driss El yazami, a émis le souhait de quitter la présidence du CCME, en reconnaissant que présider deux institutions publiques ne semble pas conforme....( enfin..) il faut rappeler que l'intéressé est également président du conseil national des droits de l'homme.
y a bien eu convocation du ccme et celle ci demeure valide
Auteur : hamid.nice
Date : le 18 juillet 2012 à 00h19
Dernière modification le 18/07/2012 00:24
Droit de réponse et réactions des intéressés
Auteur : webmaster
Date : le 17 juillet 2012 à 15h50
Bonjour,

Pour l'instant nous avons simplement publié le droit de réponse (conformément à la loi) sans apporter de commentaire.
Nous n'avons pas eu le temps de contacter les intéressés hier (commission parlementaire), mais nous préparons un papier sur ce sujet.

Patiente.
Yabiladi devrait diffuser la réponse du député Kheiroun
Auteur : amazigh
Date : le 17 juillet 2012 à 15h41
Mr Kheiroum, président de la commission qui avait convoqué Yazami, vient de démentir le communiqué de Yazami, il affirme qu'il a envoyé une convocation en bonne et due forme.


http://hespress.com/permalink/58459.html
Je n y crois pas
Auteur : amazigh
Date : le 17 juillet 2012 à 14h37
Yazami a un grand dos, c est celui de la monarchie...
il peut donc envoyer balader le parlement quand il le voudra...
D'ailleurs c est le seul homme au Maroc qui préside deux grands conseils le CCME et le CNDH, une aberration.

Cependant, pour faire bonne figure et une fois l'affaire divulguée par la presse, Yazami n'avait d'autre choix que de démentir..

Comment il ne l'aurait pas fait, en sachant qu'il faisait lui même partie de la commission qui a révisé la constitution...

Ce qui est important, ce n est pas un bilan de l'activité du CCME présenté devant les parlementaires, mais bien la gestion financière de cette institution.

Encore une fois, dans ce pays, la prédation est le maitre mot, Yazami est un prédateur politique, il s'est rapproché du palais et a eu les portes ouvertes aux hautes fonctions, il se permet même de les cumuler sans scrupules...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com