Menu

Société Publié

Opération Marhaba : Les conditions de passage par Melilla dénoncées

Le «naufrage» de la Comarit aura au moins eût «l’avantage» de faire remonter à la surface des problématiques nouvelles. En effet, depuis la fermeture des liaisons de la compagnie depuis l'Espagne vers Nador, c'est le port de Melilla qui récupère le surplus de trafic. L'enclave espagnole tente tant bien que mal de juguler le flot continu de voyageurs de retour au pays. Entre surcharge du trafic transfrontalier d’un côté et mauvaises conditions d’accueil de l’autre, panorama des galères qui attendent les MRE sur ce port cet été.

Temps de lecture: 3'
Entre surcharge du trafic à Melilla et mauvaises conditions d'accueil à Beni Ansar, les MRE ne sont pas arrivés au bout de leur galère...

Débordées. Les autorités douanières de Melilla sont débordées. Depuis le «naufrage» de la Comarit, le préside espagnol prend en effet l’eau de toutes parts. En cause : l’incapacité à endiguer la marée humaine de MRE qui, en raison de la fermeture des lignes maritimes de la Comarit à destination de Nador, transitent massivement via le port de l’enclave ibère pour rentrer au pays cet été. 

Une véritable «marée» de MRE à Melilla

Face à la soudaineté de cette situation, et à l’encombrement frontalier sans précédent sur lequel elle débouche, les autorités douanières mélilliennes ne savent plus où donner de la tête. Et pour cause : par rapport au même mois l’an passé, le trafic de véhicules a augmenté de 102,9% en juin 2012, soit plus que doublé. Cette hausse, soudaine et massive, se traduit dans les faits par la création d’un goulot d’étranglement au niveau des frontières du préside, qui s'efforce de gérer comme il le peut le flot continu de vacanciers marocains de retour au «bled». Dépassées, les autorités locales se plaignent d’une situation chaotique.

Pour répondre à ces griefs, le ministre de l’Intérieur espagnol, Horge Fernadez Diaz, donne de la voix. Lors d’une visite à Melilla, ce dernier a d’abord fait part de sa volonté d’œuvrer pour davantage de fluidité au niveau des passages frontaliers avec le Maroc, rapporte les Echos. Il en a également profité pour souligner le fait qu’il était en contact avec ses homologues Marocains et l’ambassadeur d’Espagne au Maroc pour mettre au point une stratégie visant à régler définitivement ce problème. C’est d’ailleurs dans ce sens que le responsable ibérique milite aujourd'hui pour inscrire l’amélioration des conditions de la traversée des frontières à l’ordre du jour de la réunion de haut niveau Maroc-Espagne prévue le 12 septembre prochain à Rabat. 

De mauvaises conditions d’accueil à Bni Ansar

Et il n’est pas le seul à livrer ce «combat». Une autre militante, Mme Dounia Al Mansouri, se bat également pour améliorer les conditions d’arrivée des MRE qui transitent par le poste frontalier de Bni Ansar. A chaque fois que la saison haute se présente, les mêmes problèmes se posent : queues gigantesques, temps d’attente interminables, le tout sous une chaleur accablante, sans point de repos ou de rafraîchissement. «[Les voyageurs] sont chargés de bagages et viennent de pays très éloignés, après avoir souvent passé trois jours sur la route en ayant dormi dans la voiture» explique Mme Al Mansouri au site europapress.es pour mettre en avant la fatigue des voyageurs.  

«Ceci n’est pas acceptable» dénonce-t-elle. Pour la députée du Groupe de Coalition pour Melilla (CPM), il ne paraît pas normal qu’un «pays qui attend [ses MRE] à bras ouverts, puisqu’ils représentent une part importante de son économie, […] ne leur réserve pas un meilleur traitement que celui-là». Et de renchérir dans la foulée : «Ce sont des personnes auxquels il faut réserver des conditions d’accueil minimales, surtout que dans leur grande majorité, elles viennent de pays européens où elles sont habituées à un niveau de vie et de confort élevé». «Alors que dire du Maroc où il retourne et sont confrontés, d’entrée, à une situation du tiers-monde ?» s’interroge-t-elle.   

Pour remédier à cette situation, qui procède selon elle «d’un dysfonctionnement administratif», la députée appelle le gouvernement espagnol à faire pression sur Rabat pour la création d’une «zone» de confort spécialement aménagée pour les MRE. Parmi les mesures concrètes qu’elle propose, la responsable du CPM recommande entre autres la mise en place de points d’information et de repos, une meilleure signalisation du passage de la frontière ainsi que l’ouverture d’un nouveau poste de frontière dévolu au passage transfrontalier des mélilliens et des marocains locaux, permettant ainsi de réserver Bni Ansar «exclusivement au passage des immigrants». Selon ses dires, il s'agit d'une revendication qu’elle exprime depuis «très longtemps».

terrorisme en plein jour
Auteur : MRE=>FRE
Date : le 16 août 2013 à 22h02
Je viens de faire la traverser pour la première fois en voiture mélilia-maroc et j'ai passé plus de temps dans la douane marocaine que dans mon trajet ( 1900km franco-espagnole)
une honte concernant le traitement de la douane Marocaine, aucun respect, vous intérêt d'avoir fais les para ou un stage similaire:
1- raquettes des marocains dans le poste frontière pour la vente de formulaire de passage de la douane marocaine (5€ par personne), pourtant les formulaires c'est la douane marocaine qui dois les fournir gratuitement.
2- aucun respect humain de la part des douaniers marocains : c'est la jungle, aucune information sur les formalité écrite aucun renseignement fourni par les douaniers hormis ceux qui se trouvent à intérieurs des guichets, mais trop tard car vous n'avez pas les formulaires adéquat et il faut les achetés et refaire la file d'attente !
3- il y a 10 guichet et seulement 2 qui sont fonctionnels !
4- aucun sanitaire (vous pouvez faire vos besoin dans la voiture ou dans un sac à l’extérieur, de toute façon ça pu tellement que ça ne changera pas grand chose ) ni distributeur de boissons fraîche/chaude, vous pouvez mourir de déshydratation ça ne généra point la douane Marocaine.
5- UN seul douanier pour vérifier le numéro de châssis de la voiture.
6- la fameuse association en jaune : circulez ont n'ai pas la pour vous renseigner ni vous aidez mes pauvre MRE.
conclusion : si tu ne connais pas le terrorisme c'est à la douane marocaine de mélilia que tu l’apprendra.
Veuillez m'excuser pour les fautes d'orthographe, mais j'ai passé plus de temps à la douane que 1900km de trajet et je voulez rentrer au Maroc définitivement pour lancer un projet par patriotisme en premier lieu et aussi tendre ma main à nos jeunes, mais avec tant d'animosité de la par des autorité je me fais pas de photo sur l'enfer qui attendra mes enfants si il grandissent et vivent au Maroc.
Je ne rentre même pas dans le détails de la mal adresse des douanier !
Et Voilà
Auteur : Danouni
Date : le 12 juillet 2012 à 21h49
- 16% d'automobilistes par rapport à 2011

http://www.yabiladi.com/articles/details/11846/retour-2012-rapport-2011.html

Et cette tendance va certainement se confirmer avec les générations suivantes.

dicton populaire " Ton pays est le pays où tu trouves ton pain "

Moi je rajouterai : et où tu votes.

Le Mot MRE ou Marocains du Monde est un sac fourre tout qui ne veut rien dire tant il y a des cas différents.

MRE est en fait une appellation commerciale marocaine du Mazkhzen pour garder un lien INTÉRESSÉ.

Les Européens d'origine marocaine ( EM ) sont naturalisés depuis des décennies ou générations et votent dans le pays où ils vivent. Leur vrai pays n’est certainement pas le Maroc où en plus ils ne votent pas.


Ce pays peut se transformer en véritable enfer pour des milliers de marocains.

http://www.yabiladi.com/articles/details/11865/nador-femme-tente-s-immoler-devant.html

Dernière modification le 12/07/2012 22:12
@boufakrane
Auteur : catzéro
Date : le 12 juillet 2012 à 20h50
C'est vrai ce que tu dis sur ce Danouni?

Qu'est ce qu'il a fait encore?

dis-nous tout.
Arrête de trembler...tu veux encore un petit danoun
Auteur : Danouni
Date : le 12 juillet 2012 à 19h58
Sais tu lire ? Comprends tu ce que tu lis ? Qui est autorisé à voter dans un pays ?

Moi, carte de séjour, je ne sais pas ce que cela veut dire........ mais je vois qu'elle te fait rêver cette carte que tu n'auras jamais., même en prenant une patéra.

Allez Boutagaz quitte ce site avant d'exploser, ce n'est pas ta place.

Et surtout, avant de partir, n'oublie pas de passer JEFAFA.

Likoum Tissa3
Dernière modification le 12/07/2012 20:11
@danouni conflit-d'intêret_profit c'est ta marque de fabrique....
Auteur : Daït Aoua
Date : le 12 juillet 2012 à 18h52
Conflit-d'intêret-profit-c'est ta marque de fabrique.

D'un côté tu cries au scandale et au boycotte, pour que nos amis et compatriotes MRE, rentrent chez-eux dans leur pays auprés de leur familles et proches en cette période de vacances.

Et toi tu t'offres la grece avec les subsides et l'argent du contribuable, et travailleuses et travailleurs, t'as quand-même de drôle de valeurs.

L'argent du contribuable que tu reçois, sans bouger le petit doigt et en t'inscrivant dans une école bidon pour avoir la preuve de ton séjour en France. Au fait, tu revends toujours le riz que tu reçois de la banque alimentaire pour payer des cadeaux LIDLE à tes mouflards, et ton voyage en grece..................
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com