Menu

Société Publié

Melilia : Un soldat marocain tué par des migrants subsahariens

Les tentatives des Subsahariens pour rejoindre l’Espagne se poursuivent. Mardi, l'une d’elle a causé la mort d’un soldat marocain. Aujourd'hui, dans la matinée, deux nouveaux assauts se sont produits tout près de Mélilia au cours desquels la Guardia Civil espagnole a usé de balles en caoutchouc.

Temps de lecture: 2'
Illustration /DR

Un soldat marocain stationné sur la frontière de Melilia, à Farkhan, a trouvé la mort alors qu’il empêchait un groupe de Subsahariens de franchir la barrière séparant Mélilia de Nador. Cet incident s’est produit, selon un communiqué du ministère marocain de l’Intérieur, aux premières heures de la matinée de mardi 10 juillet. La victime, âgée de 45 ans, originaire de Ouarzazate, est décédée suite à des blessures causées par un jet de pierre d’un groupe composé d’une centaine de candidats subsahariens à l’immigration clandestine.

Le département de Mohand Laenser, ministre de l'Intérieur, indique que «les forces de l’ordre ont répondu avec fermeté à cet assaut groupé et violent» et se félicite de l’échec de cette tentative. Cette intervention, souligne le communiqué, s’est conclue par «l’arrestation de 26 immigrés illégaux». La gendarmerie royale a ouvert une enquête pour élucider les circonstances de ce nouvel assaut et les conditions du décès du soldat.

Tué par un jet de pierre

Cet incident n’a pas pour autant arrêté les tentatives des Subsahariens, stationnés principalement dans la forêt de Gourougou à Nador. El Faro Digital rapporte que deux assauts massifs ont eu lieu ce matin. Le premier comptait 50 personnes et 300 pour le second. Les éléments de la Guardia Civil, soutenus par la police, ont usé de balles en caoutchouc pour empêcher l’entrée de Subsahariens à Mélilia. Comme lors de l’opération du mardi, des soldats marocains ont participé, du côté de Farkhan, à cette intervention.

En dépit du nombre important des participants, la chance n’a souri qu’à cinq immigrés qui ont réussi à sauter la barrière. Une fois à Mélilia, ils rejoindront, sans craindre d'être refoulés au Maroc, le CETI (Centre d’accueil temporaire des immigrés) en attendant un possible passage pour la pénisule espagnole. Les derniers chiffres révélés par le quotidien ABC font état de la présence de 600 personnes au CETI de Mélilia alors qu’il n’est préparé pour accueillir que 480 immigrés.

nous sommes d'abord des hommes tous egaux
Auteur : Daït Aoua
Date : le 12 juillet 2012 à 13h52
Notre beau pays qu'est le Maroc ne doit devenir la terre des reglements de compte, mais bien mais bien une terre d'accueil et de paix, esperons que le calme sera de mise à l'avenir, et les prochains jours, cet acte est indigne d'une democratie.

Rien à en faire, nous sommes d'abord et avant tout des hommes tous egaux.
faut les expulser !
Auteur : maroufi212
Date : le 12 juillet 2012 à 09h09
Les clandestins faut les expulser dans leurs pays d' origine mais faut pas les maltraiter , eux de leurs coté s ils tuent quelqu un , qu ils payent pour ça ! la prison à perpétuité !
Oui en effet
Auteur : Danouni
Date : le 11 juillet 2012 à 21h09
Il faut attendre le résultat de l'enquête car il n'est pas impossible que ce flic marocain soit impliqué dans le coup.

On peut en effet avoir des surprises.
Manba
Auteur : Mouzou
Date : le 11 juillet 2012 à 18h52
Dieu seule sais , meme chez les noirs il y as du racisme .
Dons mieux vaux attendre la fin de l'enquete pour voir dans quelle circonstance cela s'est produit,le probleme de la presse est qu 'il cherche que la sensation et se detourne souvent de la verité des faits. Que ça soit lorsqu 'un tue un subsaharien ou l'effet inverse un marocain.Etant donné que dans chaque race il y as des gens qui n'hesitent pas à tuer pour atteindre leur objectif.
peut-on le qualifié de crime raciste ?
Auteur : cheikhManba
Date : le 11 juillet 2012 à 18h46
Quand un noir est tué l'hypothèse du crime raciste et directement mise sur la table ! Pourquoi la presse quand un marocain et assassiné par une bande de noir hors la loi qui l'ont lynché à coup de pierre à la tête ne qualifie pas le crime de raciste ? !
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com