Menu

Article

Attractivité des énergies renouvelables : Le Maroc en tête des pays arabes et africains

L'indice des marchés les plus attractifs dans le domaine des énergies renouvelables, publié il y a quelques jours, a placé le Maroc en tête de liste des pays arabes et africains. Le Royaume arrive aussi au 16ème rang mondial sur 40 pays.

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 2'

Le cabinet britannique d’audit Ernst & Young (EY) a publié, cette semaine, son indice 2021 des marchés les plus attractifs dans le domaine des énergies renouvelables, qui s’intéresse à 40 pays dont le Maroc. Ainsi, le royaume, qui garde sa place de l’année dernière, est classé au 16ème rang, devant Israël et derrière le Danemark.

Le Maroc obtient un score de 58,1 points sur 100, grâce aux différentes notes obtenues pour les technologies spécifiques utilisées dans le royaume. En effet, le pays obtient des scores de 45 et 17,2 points pour l’énergie éolienne onshore et offshore, 50,4 et 49,6 points pour l’énergie solaire PV et CSP, 25,8 points pour l'énergie issue de la biomasse, 13,7 points pour l’énergie géothermique et 33,7 points sur 100 pour l’énergie hydraulique. 

L'indice détermine le classement des pays en fonction des réponses à un certain nombre de questions, pour savoir notamment si la politique entrave ou aide la capacité d'exploiter les opportunités d'énergie renouvelable et si les composantes de base sont en place pour assurer la livraison du projet, tels que les contrats à long terme, l'infrastructure de réseau (y compris le stockage) et la disponibilité du financement.

Le Maroc au premier rang arabe et africain

Outre le Maroc, le rapport d’EY classe trois autres pays de la région MENA et deux autres Etats africains. Ainsi, le royaume arrive en tête devant Israël (17e place, 58 points), l’Egypte (19e, 57,8 pts) et la Jordanie (38e, 51,5 pts). Le Maroc devance aussi l’Afrique du Sud (34e, 54,2 pts) et le Kenya (40e, 51,1 pts) pour le continent. 

Les États-Unis d'Amérique arrivent en première position et maintiennent leur place de l’année dernière, avec 72,8 points, suivis par la Chine (70,7 pts), l’Inde (70,2 pts), la France (67,4 pts) et le Royaume-Uni (67,3 pts). En revanche, le Kazakhstan, la Hongrie, la Jordanie, l’Indonésie et le Kenya occupent les dernières places du classement.

L'indice d’EY souligne que les investissements dans les énergies renouvelables dans le monde ont augmenté de 2% l'année dernière pour atteindre 303,5 milliards de dollars. De plus, les installations d’énergie renouvelable ont bondi de 45% par rapport à 2019, pour atteindre 265 GW, signalant le taux de croissance le plus rapide depuis 1999.

«Les perspectives semblent encore plus prometteuses cette année, l'Agence internationale de l'énergie prévoyant que la production d'électricité renouvelable augmentera de plus de 8% pour atteindre 8 300 TWh, ce qui serait la croissance annuelle la plus rapide depuis les années 1970», se félicitent les rédacteurs du rapport.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com