Religion Publié

Maroc : Campagne contre le voile chez les petites filles

Le Centre pour l’Egalité des femmes œuvrant dans les questions de droits des femmes sous les aspects juridique, politique ou encore économique lance une campagne de sensibilisation contre le port du voile des jeunes filles. L’organisation marocaine fustige vigoureusement le foulard en le décrivant comme «une forme majeure de violence envers les enfants».

Temps de lecture: 2'
DR

Haro sur le port du voile chez les filles âgées de trois à dix ans afin «qu’elles ne vivent pas éternellement dans les ténèbres», estime le CWE ou Centre pour l’Egalité des Femmes (Center For Women’s Equality), chantre de l'égalité complète entre les sexes. Dans une déclaration obtenue et citée sur son site par la chaîne d'informations saoudienne Al Arabiya, le centre de recherches a lancé un appel à toutes les organisations des droits de l'homme ainsi qu’aux organes législatifs pour prendre part à la campagne dénonçant «une violation flagrante de l'innocence et l'enfance».

Le voile restreint-il les libertés individuelles?

Selon le témoignage apporté par la sociologue Karima Wadghiri et les mises en garde de cette dernière, «forcer les filles à porter le voile n'est pas seulement synonyme d’une violation de leurs droits mais aussi symbole de leur innocence détruite».

A en croire le communiqué publié par le CWE, «les petites filles ne ​​savent rien de la religion ni de ce qui est interdit de ce qui ne l’est pas». En plus de cela, «porter le voile à un très jeune âge compromet la stabilité psychologique des filles et par conséquent celle de plusieurs générations et d'une société entière».

Mariam, âgée de 10 ans a été forcée de porter le voile par son père, imam dans une mosquée. «Il a dit que cela me protègerait du harcèlement» a déclaré la fillette à Al Arabiya. Une autre petite fille dénommée Asmaa et également âgée de 10 ans a été vivement encouragée par sa mère, enseignante dans une école islamique, à porter le voile «puisqu’il s’agit d’une obligation religieuse». «D’après cette dernière, je dois m'habituer au voile alors que je suis encore jeune, sinon j'irais en enfer», a-t-elle expliqué à la chaine Saoudienne.

Les organismes religieux sont ainsi «vivement invités à intervenir pour clarifier les choses et expliquer aux gens que forcer les jeunes filles à porter le voile ne fait pas partie de l'Islam».

41 commentaires
Démence religieuse.
Auteur : Danouni
Date : le 01 juillet 2012 à 19h22
Des parents malades engendrent forcément des enfants qui deviendront à leur tour de futurs malades ou psychopathes.

Depuis quand l’Islam dit qu'il faut voiler les petites filles et les bébés.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com