Menu

Breve

Anas Bouanani (RNI) succède à Aziz Rabbah (PJD) à la tête de la mairie de Kénitra

Publié
Anas Bouanani, du Rassemblement national des indépendants (RNI), nouveau maire de Kénitra. / DR
Temps de lecture: 1'

Anas Bouanani, du Rassemblement national des indépendants (RNI), a été élu, lundi, président du Conseil communal de Kénitra, au cours d'une séance de vote ayant rassemblé 51 des 61 nouveaux membres du Conseil. Seul candidat en lice pour succéder à Aziz Rabbah (PJD), il a été élu par 33 voix pour et 6 contre, alors que 12 membres se sont abstenus.

Dix vice-présidents ont été aussi élus lors de cette séance, à savoir dans l'ordre Fatima Laazri du Parti de l'Istiqlal (PI), Mustapha Gameh du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Karima Chahid de l'Union constitutionnelle (UC), Hassan Moufti de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Amina Hrouza (RNI), Mohammed Taji (RNI), Baderddine Belkhiri (RNI), Kaouthar Harif (RNI), Ahmed Dhaim du Front des forces démocratiques (FFD) et Fatima Baabouss (FFD).

Le poste de secrétaire du Conseil a été confié à Chentouf Driss (PI), qui aura comme adjoint Abdellah Moubrik de l'Union marocaine pour la démocratie (UMD).

Dans une déclaration à la presse, Anas Bouanani a promis de travailler sans relâche pour parachever le processus de développement que connaît la ville et d'œuvrer de concert avec l'opposition selon une approche participative, dans l'intérêt des habitants.

Le Rassemblement national des indépendants était arrivé en tête des dernières élections communales avec 14 sièges, suivi notamment du Parti de la justice et du développement (7), du Parti de l'authenticité et de la modernité (6), du Mouvement démocratique et social (6) et du Parti de l'Istiqlal (5).

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com