Menu

Breve

Libye : Des centaines de migrants marocains détenus dans des conditions inhumaines

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

L'Observatoire euro-méditerranéen des droits de l'Homme a alerté, cette semaine, sur la situation de centaines de migrants marocains, détenus par es autorités libyennes depuis des mois, dans des conditions inhumaines et sans justification légale. Dans un communiqué, l’observatoire assure que les détenus sont dans plusieurs centres dans l'ouest du pays : Al-Daraj près de Ghadames, les prisons d'Ain Zara et Ghout al-Shaal dans les régions occidentales de Tripoli. Ils souffrent «en particulier dans le centre d'Al-Daraj, où beaucoup ont été infectés par le Coronavirus, par manque de soins de santé», dénonce-t-il.

L’ONG critique aussi l'administration des prisons et des centres de détention, qui ne fournit pas aux détenus (surtout ceux atteints de Covid-19) des soins de santé, de la nourriture ou d'eau potable suffisantes. Les maladies infectieuses se répandent à grande échelle parmi les détenus, en raison de l'environnement insalubre. Elle rappelle que la plupart des migrants détenus traversent la frontière marocaine, rejoignent la Libye par voie terrestre, puis le voyage migratoire commence à travers la Méditerranée vers les côtes italiennes, avec la coordination de passeurs en Libye.

Leurs familles ont organisé cinq sit-in devant le siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, demandant une intervention pour libérer leurs enfants. Les responsables marocains ont promis de faire le nécessaire, mais les mouvements à cet égard sont encore limités et ne reflètent pas des intentions sérieuses de résoudre la crise une fois pour toutes.

Pour l’observatoire, le gouvernement libyen doit libérer les migrants marocains sous sa garde, cesser de violer leurs droits dans les centres de détention officiels, fournir des soins de santé à ceux qui en ont le plus besoin et prendre des mesures préventives dans les prisons et les centres de détention. Le gouvernement marocain doit, pour sa part, déployer des efforts plus importants en ce qui concerne les migrants marocains détenus en Libye, et coopérer activement avec les autorités libyennes pour mettre fin à la souffrance de centaines de familles inquiètes, conclut la même source.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com