Menu

Article

Maroc : Des traces de fabrication de vêtements remontant à 120 000 ans

Près des côtes de Témara, une découverte pourrait révolutionner les recherches sur le comportement humain. Un groupe de chercheurs vient de découvrir des traces attestant qu’il y a 120 000 ans, l’humain confectionnait ses propres vêtements.

Publié
Photo d'illustration / DR.
Temps de lecture: 2'

Il s’agirait des premières preuves de l’utilisation des vêtements par les êtres humains. Dans une grotte non-loin des côtes de Témara, un groupe de chercheurs a récemment découvert des traces suggérant qu’il y a 120 000 ans, l’humain confectionnait ses habits. Des outils en ossements d’animaux pourraient expliquer qu’à l’époque, on s’en servait pour nettoyer de la peau de bêtes ou de la fourrure.

Auteure d’une étude à ce sujet à l’Institut Max Planck pour la science de l’histoire humaine en Allemagne, Dr Emily Hallett a indiqué que ces éléments s’ajoutaient «à la longue liste des comportements humains caractéristiques qui commencent à apparaître dans les archives archéologiques de l’Afrique il y a environ 100 000 ans». 

Dans la revue i Science, Dr Emily Hallett a indiqué que son équipe avait trouvé 62 ossements transformés en outils de travail, provenant de couches datant de 120 000 à 90 000 ans. Parmi ces trouvailles, «des outils en forme de spatule» ont été probablement utilisés pour travailler le cuir.

Un indice sur la capacité d’adaptation de l’humain à son environnement

Des ossements d’antilopes et de bovins sauvages découverts sur place indiquent que les peaux de ces animaux auraient été utilisées dans la transformation du cuir, tandis que leur viande était consommée.

«Des os de renard des sables, de chacal doré et de chat sauvage contenaient d’autres indices, montrant des marques de coupe associées à l’enlèvement de la fourrure», ont souligné les chercheurs. Autre découverte étonnante, une dent de baleine semble avoir été utilisée pour «écailler la pierre», sachant que «les restes de baleine n’ont été identifiés dans aucun contexte pléistocène en Afrique du Nord».

Cependant, les chercheurs n’ont pas encore réussi à savoir à quoi ressemblaient les tenues fabriquées à l’époque. Toujours est-il que l’équipe a estimé que les vêtement faisaient «probablement partie de l’ensemble qui a conduit les humains à acquérir une capacité d’adaptation» à leur environnement, afin de survivre à la dureté du climat. En effet, des archéologues ont précédemment découvert des traces similaires en France, où les humains auraient travaillé du cuir pour s’abriter du froid.

Des recherches ADN ont précédemment suggéré que les vêtements seraient apparus il y a même 170 000 ans. Cette récente découverte au large de l’Atlantique marocain permettra sans doute aux chercheurs de mieux comprendre l’origine et l’évolution de ce savoir-faire.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com