Menu

Breve

Astronomie : Le Minor Planet Center attribue un nouveau code à l’Observatoire de l’Oukaïmeden

Publié
Observatoire de l’Oukaïmeden. / DR
Temps de lecture: 1'

Le Minor Planet Center (MPC) relevant de l’Union astronomique internationale (UAI) vient d’attribuer un nouveau code (Z02), à l’Observatoire de l’Oukaïmeden relevant de l'Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech. Cette attribution intervient suite à des relevés astrométriques, soumis par l’un des membres de l’association, l’astrophotographe chevronné Aziz Kaeouach, indique un communiqué de l'Observatoire.

Ce code est le troisième du genre après celui obtenu en 2007 (J43) à partir de la tour principale de l’Observatoire équipée à l’époque d’un Télescope Celesteron de 14 pouces et le deuxième (Z53) obtenu en 2016 pour la coupole TRAPPIST équipée d’un télescope de 60 cm de diamètre.

Le rapport de soumission envoyé au MPC comprenait l’analyse des détections de 6 astéroïdes de la ceinture principale et un géocroiseur NEO (Astéroïdes : - Gaspra 951 de magnitude 14,7; - Piazzia 1000 de magnitude 17; - Wood 1660 de magnitude 16,2; - Giclas 1741 de magnitude 15,3; - Tristan 1966 de magnitude 17,3; - Uenoiwakura 14981 de 17 NEO : - 2011 YQ10 de magnitude 15,2).

Le MPC a été crréé en 1947 à l'Université de Cincinnati aux États-Unis à l'initiative de l'astronome Paul Herget, il a pour mission de collecter les données d'observations concernant les objets mineurs du système solaire (astéroïdes et comètes), de calculer leurs orbites et de publier ces informations.

Le MPC fournit un certain nombre de services en ligne pour assister les astronomes dans leurs observations, ainsi que le catalogue complet des orbites des objets mineurs (MPCORB), librement téléchargeable. Il est également chargé de la désignation de l'ensemble des objets mineurs découverts parmi les corps célestes : astéroïdes, comètes et satellites naturels.

Situé à 50 km au sud de Marrakech dans les montagnes du Haut Atlas à une altitude de 2750 m, l’Observatoire de l'Oukaïmeden, inauguré en 2007, est exploité par l'UCA de Marrakech. Cette infrastructure bénéficie de bonnes conditions d'observation en zone semi-désertique avec environ 250 nuits claires par an.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com