Menu

Article

Les Marocains toujours moins généreux que leurs voisins maghrébins et arabes [Rapport]

Comme pour les éditions précédentes, le Maroc reste l’un des pays «les moins généreux du monde», selon le classement établi par l’organisme caritatif britannique, Charities Aid Foundation en collaboration avec l’entreprise américaine Gallup. Pour l’édition 2021, les Marocains arrivent derrière leurs voisins algériens et tunisiens.

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 2'

Le Maroc reste le pays le moins généreux en Afrique, dans la région MENA et au Maghreb, contrairement aux idées reçues sur sa population. C’est ce que révèle cette semaine un nouveau classement des «Pays les plus généreux du monde», établi par la Charities Aid Foundation en collaboration avec l’entreprise américaine Gallup. Le rapport recense, en effet, les personnes les plus susceptibles de faire donner l’aumône ou faire preuve d’actes de charité à l’égard d’autres personnes inconnues et ce, dans 114 pays du globe. Trois indices, à savoir le fait d’aider un étranger, de donner de l’argent et de consacrer du temps au bénévolat sont prises en compte pour attribuer un score aux différents pays du monde. Au total le sondage a été réalisé auprès 1,6 million de personnes à travers le monde.

Dans la version 2021 du rapport, ses rédacteurs indiquent que le Maroc enregistre un score de 23%, le plaçant à la 109e place, soit au TOP 10 des pays les moins généreux. Dans le détail, le Maroc obtient le score de 60% pour l’aide à des inconnus dans le besoin. Il est ainsi classé à 45e place mondiale pour cet indice. Toutefois, les Marocains n’obtiennent que 3%, soit la dernière place mondiale (114), s’agissant de la générosité financière. Ils récoltent aussi un score de 6% seulement pour ce qui est du bénévolat, soit le 112ème rang mondial.

Les Marocains moins généreux que les Algériens et les Tunisiens

Dans la région MENA, tout comme en Afrique, les Marocains restent à la traîne par rapport à leurs voisins. En effet, le Maroc arrive à la 11e place, derrière le Bahreïn (12e place mondiale), les Emirats arabes unis (13e), l’Irak (34e), l’Arabie saoudite (49e), l’Egypte (68e), l’Algérie (76e), la Tunisie (89e), Israël (92e), la Jordanie (102e) et le Liban (108e). De ce fait, il est 3e au Maghreb derrière l’Algérie et la Tunisie, alors que la Mauritanie et la Libye ne figurent plus dans le classement.

Dans le monde, le TOP 5 des pays les plus généreux est tout sauf occidental. Ainsi, l’Indonésie domine le classement avec un score de 69%. Le pays asiatique est talonné par le Kenya (58%), le Nigéria, Myanmar et l’Australie. Les Etats-Unis arrivent à la 19e place mondiale, devant le Royaume-Uni (22e), l’Allemagne (85e), l’Espagne (100e) ou encore la France (106e). Le bas du classement est occupé respectivement par la Corée du Sud (110), l’Italie, la Belgique, le Portugal et le Japon (11e).

«Les résultats de l'indice mondial de cette année sont, comme l'année dernière elle-même, sont vraiment remarquables. Les ravages de Covid-19 sur les dons de bienfaisance dans le monde sont mis à nu. De nombreux pays qui ont été des piliers de la générosité mondiale au cours de la dernière décennie sont tombés non seulement dans le top 10, mais dans le top 20», commente Neil Heslop, directeur général de la Charities Aid Foundation. «La volonté de donner n'a pas été considérablement diminuée, c'est une opportunité - la chance de donner- qui a disparu et a été sacrifiée alors que les pays enfermaient leur population et leurs économies», ajoute-t-il.

Pour l’organisme caritatif britannique, «bien que les confinements aient sans aucun doute sauvé des vies, ils ont également fermé une myriade d'opportunités quotidiennes à donner».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com