Menu

Breve

Lamamra en Mauritanie pour contrer le rapprochement avec le Maroc

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, s’est rendu, hier, en Mauritanie. A Nouakchott, il a eu des entretiens avec le président de la république Mohamed Cheikh Ould El Ghazouani, le Premier ministre Mohamed Ould Bilal et son homologue mauritanien Mohamed cheikh Ould Ismail.

Dans des déclarations à la presse, le chef de la diplomatie algérienne a révélé qu’un sommet réunira les deux chefs d’Etat mais sans annoncer de date. «Nous avons bon espoir que ce sommet se tiendra après les préparatifs nécessaires à sa réussite et permet d’ouvrir des perspectives prometteuses pour les deux pays et la sous-région», a-t-il indiqué.

Durant sa présence à Nouakchott, Lamamra a évité d’aborder l’offre de la Mauritanie de mener une «médiation» entre le Maroc et son pays. En revanche, il a souligné qu’il est porteur d’un message du président Abdelmadjid Tebboune à Ould El Ghazouani ayant «trait aux excellentes relations unissant les deux pays frères» et qui s’inscrit «dans le cadre des consultations entre les deux présidents et les deux gouvernements». La Mauritanie est un pays capital pour la diplomatie du voisin de l’Est. Alger tient à ce que Nouakchott garde ses liens privilégiés avec le Polisario et continuer de reconnaitre la «Républiue arabe sahraouie démocratique (RASD)», actée en 1984.

Cette visite de Lamamra en Mauritanie s’inscrit dans le cadre d’une tournée africaine, commencée les 5 et 6 septembre par un déplacement au Niger et qui se prolongera par deux escales en République démocratique du Congo (RCD) pour y rencontrer le président en exercice de l’Union africaine, Felix Tshisekedi, et au Congo (Brazzaville) dont le président Denis Sassou Nguesso assure les commandes du Comité de haut niveau de l'Union africaine sur la Libye.

Ce mercredi, et alors que le ministre algérien des Affaires étrangères se préparait à quitter la Mauritanie en direction du Caire, pour y participer à une réunion du conseil exécutif de la Ligue arabe, le Maroc poursuit sa coopération avec Nouakchott. L'ambassadeur du royaume, Hamid Chabar, s’est rendu, ce matin, au siège de la Délégation générale de la sécurité intérieure et de la protection civile, relevant de la tutelle du ministère de l’Intérieur, indique l’agence mauritanienne d’information (AMI). A cette occasion, le diplomate a réaffirmé la disposition du Maroc à améliorer les capacités des forces de son voisin du sud pour faire face aux catastrophes naturelles. Hamid Chabar «s'est d’ailleurs félicité des efforts qu'il a relevés dans le développement de cet organisme, et de sa quête permanente à rehausser le niveau de sa préparation et ses performances», rapporte la même source.

Article modifié le 2021/09/10 à 14h40

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com