Menu

Breve

Interpol suspend sa notice rouge sur l’activiste Ouïghour détenu au Maroc

Publié
Image d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

L’Organisation internationale de police criminelle Interpol a annoncé avoir suspendu sa notice rouge qui concernait l’activiste Ouïghour Idris Hasan, détenu au Maroc à la demande de la Chine qui voulait son extradition. L’information, relayée par South China Morning Post, indique qu’Interpol a obtenu de nouvelles informations concernant l’activiste de 33 ans.

A propos de la révision, le secrétariat général de l’organisation a précisé que chaque notice rouge était examinée avec attention pour qu’elle soit conforme à la constitution et aux règles d’Interpol. «Etant donné que de nouvelles informations ont été apportées à l’attention du secrétariat général, la notice rouge précédemment émise pour Idris Hasan a été suspendue pendant qu’un autre examen a lieu».

Les nouveaux éléments à dispositions d’Interpol ne sont pas encore connus, mais certains activistes soupçonnaient Pékin d’utiliser le système d’Interpol pour faire rapatrier des dissidents Ouïghours en Chine. Un proche de l’activiste qui a réussi à lui fournir un avocat au Maroc a rapporté qu’Idris Hasan n’a été ni questionné ni isolé par les autorités marocaines.

Un professeur de droit international de l’Université de Sydney, Ben Saul, a indiqué au South China Morning Post qu’il relevait maintenant, en l’absence de notice, au Maroc de décider d’extrader ou non Idris Hasan. Seul, le droit marocain aujourd’hui ne peut justifier de son incarcération.

Article modifié le 2021/08/02 à 17h10

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com