Menu

Breve

Fête du trône : La presse espagnole «déçue» par le discours du roi Mohammed VI

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

Certains médias espagnols ne cachent pas leur déception quant au discours du roi Mohammed VI, diffusé le samedi 31 juillet. Ils n’ont pas apprécié que le souverain ait ommis la crise avec leur pays, qui entre dans son quatrième mois. Une déception en premier exprimée par l’agence EFE pour être ensuite relayée par d’autres supports.

«Le roi Mohamed VI a consacré son discours du trône de cette année à la construction de ponts avec l'Algérie voisine, mais n'a pas évoqué une seule fois l'Espagne, l'autre pays voisin avec lequel le Maroc traverse une crise profonde depuis avril dernier», constate EFE.

«Il y avait une attente de voir si le monarque ferait référence à l'Espagne de quelle que manière que ce soit, surtout après les signes répétés d'apaisement de la part de Madrid - notamment le départ de la ministre Arancha González Laya, pointée du doigt par Rabat - mais le roi n'a même pas fait une allusion indirecte au voisin du nord», déplore la même source. El Confidencial a également repris la même information avec le même étonnement.

De son côté, El Pais a réservé un article au discours royal, ponctué d’extraits consacrés à l’Algérie, intitulé : «Le roi du Maroc tend la main à l'Algérie et évite la crise avec l'Espagne dans son discours annuel». Et le quotidien de centre gauche de noter que «Mohammed VI n'a pas évoqué les relations avec l'Espagne, en crise depuis que le leader du Front Polisario, Brahim Gali, a été admis dans un hôpital de Logroño en avril dernier sans que Madrid en informe les autorités marocaines».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com