Menu

Breve

La compétitivité du port d’Algésiras menacée par la crise Maroc-Espagne

Publié
Le port d'Algésiras (Cadix). / Ph. EFE
Temps de lecture: 1'

Après des politiques espagnols, qui réclament une reprise rapide des relations avec le Maroc, c’est désormais aux acteurs économiques de porter le même message. L’un d’eux est Gerardo Landaluce, le président de l’Autorité portuaire d’Algésiras. Mardi 29 juin lors de sa participation à une conférence organisée par le média Diario del Puerto, il a précisé qu'il est «essentiel de renforcer et promouvoir les accords avec le Maroc afin de ne pas réduire la compétitivité du port d'Algésiras» et «urgent de normaliser et consolider les relations» avec le Royaume.

Le responsable a, par ailleurs, mis en garde contre les conséquences de l’établissement d’une liaison maritime entre Tanger et Portimao au Portugal pour faciliter le retour des MRE sans passer par les ports espagnols. Landaluce a dit redouter que cette connexion puisse évoluer vers le transport des conteneurs entre le deux pays, ce qui devrait priver Algésiras de recettes. 

Il a également souligné que son port avait perdu 11 millions euros, suite à la suspension de l’Opération Marhaba 2020, à cause des effets de pandémie du Covid-19. 

Il est à rappeler que la majorité des exportations marocaines vers l’Europe transite par le port d’Algésiras.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com